Coachella : vague d’herpès en Californie suite au festival

Cette année à la pro­gram­ma­tion de Coachel­la, il y avait Tame Impala, Gesaf­fel­stein mais aus­si l’her­pès géni­tal. Cet invité imprévu s’est en effet glis­sée par­mi les fes­ti­va­liers pour leur plus grand plaisir.

Le site Her­pAlert, spé­cial­isé dans le traite­ment en ligne de la mal­adie, recen­sait 205 cas (!) pen­dant les deux pre­miers jours de fes­ti­val et pas moins de 1105 per­son­nes con­t­a­m­inées dans les régions d’In­dio, Coachel­la Val­ley et Palm Desert. Un pic était égale­ment atteint dans de nom­breux comtés d’où prove­naient la plu­part des par­tic­i­pants à l’événe­ment. À 999 dol­lars le pass VIP, ça fait cher la MST.

(Vis­ité 9 139 fois)