Skip to main content
Crédits : Guillaume Malheiro
11 décembre 2018

Coup de pouce : La Chica

par Victor Goury-Laffont

Parfois on tombe dans nos mails sur un morceau, un clip ou un artiste qui nous colle à notre chaise. Alors on en parle, tout simplement, comme ici avec La Chica. Ce sont les « coups de pouces » de la rédac’. 

Un peu de chaleur pour ces mois d’hiver. Entre rythmiques sud-américaines, chants en espagnol et pop occidentale, l’oeuvre de la chanteuse franco-vénézuélienne La Chica n’est pas tout à fait d’ici mais pas tout à fait d’ailleurs. Difficile en conséquence de déterminer à qui on pourrait identifier une artiste aux influences si variées. Et pourtant, le résultat est cohérent, entrainant et plutôt irrésistible. Entre l’Est parisien et l’ouest du Vénézuela, la musicienne née Sophie Fustec grandit entre deux continents et une foule d’univers musicaux différents. De Debussy au rap, tout est bon à prendre pour créer ce son singulier. Son dernier titre, « Addict », en est une illustration. Une mélodie simple, quelques kicks, quelques percussions et un peu d’espagnol.

La Bellevilloise n’en est pas à son premier projet. Plusieurs groupes pour démarrer, dont 3SOMESISTERS, fondé en 2010 et qui, trois EPs plus tard, devient lauréat du prix FAIR 2017. En 2015, Sophie Fustec se lance en solo sous l’alias La Chica avec à la clé un premier court-format, Oasis. Déjà saisissant, ce disque lui offre des opportunités de tournées et pas des moindres : les Zéniths de France avec -M-, puis le Zénith de Paris avec Rone. On attend aujourd’hui le premier album, Cambio, prévu le 8 février.

La Chica est à retrouver en concert le 24 janvier au théâtre La piscine à Chatenay-Malabray (92) et au Petit Palais à Paris le 15 mars.

Visited 11 times, 1 visit(s) today