Coup de pouce : Submarine FM

Par­fois, on tombe dans nos mails ou totale­ment par hasard sur un morceau, un artiste ou un clip qui nous colle à notre chaise. Alors on en par­le, tout sim­ple­ment, comme ici avec le Lyon­nais Sub­ma­rine FM et ses sons directe­ment venus des eaux trou­bles. Ce sont les “coups de pouce” de la rédac’.

100+0 = 1000. Si l’addition est mau­vaise, c’est parce que Sub­ma­rine FM ne respecte pas les règles. For­mé à l’Ecole Nationale de Musique de Villeur­banne où il s’intéresse d’abord au jazz, le jeune Lyon­nais s’investit dans de nom­breux pro­jets très dif­férents : électro‐pop avec Wild Wild Waves, math rock avec Çub et ambi­ent avec Nejo­lis.

Tel un sous‐marin nav­iguant sur des ondes radio, Sub­ma­rine FM oscille entre les gen­res. Spon­tané et indépen­dant, il se laisse guider par sa créa­tiv­ité du moment. Et c’est exacte­ment ce qu’on ressent dans 100+0, son pre­mier EP chez JFX LAB, label de Patient Zero, nou­veau pro­jet de Pan­da Dub et Vax1. En à peine qua­tre titres, le pro­duc­teur installe une ambiance à la fois som­bre et expéri­men­tale. Les sonorités sous‐marines répéti­tives évolu­ent douce­ment de “Zero” à “1000”, de dub à tech­no min­i­mal­iste pour un résul­tat agréable et réus­si.

Sub­ma­rine FM a toutes les qual­ités pour suiv­re les traces de la scène dub lyon­naise majeure instau­rée par Pan­da Dub, High Tone et autres Kaly Live Dub.

En écoute :

(Vis­ité 206 fois)