Coup de pouce : Toni Dextor

Par­fois on tombe dans nos mails sur un morceau, un clip ou un artiste qui nous colle à notre chaise. Alors on en par­le, tout sim­ple­ment, comme ici avec Toni Dex­tor. Ce sont les “coups de pouces” de la rédac’.

Dans le game de la tech­no berli­noise, il est temps d’accueillir Toni Dex­tor. “En 2010, j’ai décou­vert ma pas­sion pour la musique élec­tron­ique et plus par­ti­c­ulière­ment pour le son tech­no. Cet appétit pour la musique m’a amené de Cot­tbus à Berlin en pas­sant par Dres­de. Avec Rebar, j’organise aus­si régulière­ment des soirées made of CONCRETE”. Après donc huit ans de soirées, l’Allemand passe de l’autre côté de la bar­rière et se lançait il y a quelques mois dans la pro­duc­tion en sor­tant un pre­mier EP sur made of CONCRETE.

Aujourd’hui, il nous grat­i­fie de sa pre­mière sor­tie sur le label OFF Record­ings. Sa tech­no cav­erneuse cogne sans relâche sur cha­cune des pistes qui façon­nent cet EP. De l’industriel “Con­trol”, entre­coupé de sam­ples de voix pro­fondes jusqu’au tor­turé “Unrest”, idéal pour réveiller une ware­house à 5h du matin, le maxi mul­ti­plie les sonorités abyssales. On crois­era même au pas­sage un remix d’Alex Bau pour le titre “Dis­creet”. Mieux encore, la galette a déjà été plébisc­ité par Richie Hawtin.

(Vis­ité 213 fois)