©DR

Covid-19 : un vaccin “efficace à plus de 90%” selon le labo américain Pfizer

C’est sûre­ment l’e­spoir le plus con­cret depuis le début de la pandémie : les lab­o­ra­toires Pfiz­er et BioN­Tech ont annon­cé aujour­d’hui dans un com­mu­niqué de presse que leur vac­cin con­tre la Covid-19 “est effi­cace à plus de 90%”, selon les pre­mières don­nées de leur essai clin­ique de phase 3 (la dernière avant une demande d’homologation).

Aujour­d’hui est un grand jour pour la sci­ence et l’humanité. Le pre­mier ensem­ble de résul­tats de notre essai de vac­cin Covid-19 de phase 3 four­nit la preuve ini­tiale de la capac­ité de notre vac­cin à prévenir la Covid-19″, a annon­cé André Bourla, le PDG de Pfiz­er. L’ef­fi­cac­ité du vac­cin a été mesurée en com­para­nt le nom­bre de par­tic­i­pants infec­tés par la Covid-19 dans le groupe qui a reçu le vac­cin et dans celui sous place­bo, sept jours après la deux­ième dose et 28 jours après la pre­mière, ont con­join­te­ment expliqué les lab­o­ra­toires dans le communiqué.

Ce vac­cin fait par­tie de ceux qui ont été pré­com­mandés par l’U­nion européenne. Dans le cas d’un suc­cès, Pfiz­er et BioN­Tech prévoient de fournir jusqu’à 50 mil­lions de dos­es de vac­cins dans le monde en 2020, et jusqu’à 1,3 mil­liard de dos­es en 2021. Et l’e­spoir est si grand que même “les Bours­es mon­di­ales exul­taient lun­di et les places européennes ont ter­miné en très forte hausse”, rap­porte Le Point.

 

La Culture n’est pas encore sauvée

Si le monde entier attend qu’un vac­cin effi­cace voit le jour, il y a un milieu qui l’at­tend avec plus d’im­pa­tience que quiconque, c’est celui de la cul­ture. Le spec­ta­cle vivant, le ciné­ma et le monde de la nuit souf­frent depuis main­tenant huit mois des fer­me­tures, des annu­la­tions ou des jauges lim­itées. D’après une enquête du gou­verne­ment pub­liée en juil­let, la cul­ture per­dait 25% de son chiffre d’af­faire au pre­mier semes­tre de 2020 par rap­port à 2019, et le secteur le plus touché était celui du spec­ta­cle vivant, qui lui per­dait 72%.

Un vac­cin pour­rait met­tre fin à cette lente ago­nie, mais évidem­ment, cette nou­velle est à pren­dre avec des pincettes : aucune mise sur le marché n’est encore con­fir­mée et “il faut atten­dre encore d’autres don­nées”, réag­it la viro­logue Marie-Paule Kieny sur Libéra­tion. En effet, le média français met en garde pour la suite : “Il faut con­solid­er les résul­tats. Le prochain point d’étape sera fait quand 164 per­son­nes auront attrapé la Covid-19 sur les 43 000 volon­taires par­tic­i­pants à l’essai.”

 

À lire également
Lire : la lettre ouverte de Laurent Garnier à la ministre de la Culture

 

(Vis­ité 1 004 fois)