Skip to main content
14 avril 2023

Days Off, programmation très élégante pour combler la Philharmonie de Paris

par Marion Sammarcelli

Du 29 juin au 8 juillet 2023, la Philharmonie de Paris accueille le Festival Days Off pour conclure sa saison. Durant huit jours de festivités, pop, rock, musique orchestrale et électronique cohabiteront grâce à une programmation pertinente et hyper éclectique. 

Depuis 2010, le Festival Days Off a à cœur d’accueillir de grandes et grands artistes, et de tenter des innovations musicales singulières. Cette année notamment, Days Off accueille deux grandes formes particulièrement ambitieuses. Pour célébrer le retour du groupe de rock islandais Sigur Rós à travers un nouvel album -dix ans après Kveikur, ne manquez pas leur concert accompagné du London Contemporary Orchestra. Entre guitares, percussions, cordes et voix, cela s’annonce grandiose. Dans la même veine, mais du côté de la musique électronique, ce sera au tour de Thylacine de s’entourer de l’Orchestre National d’Île-de-France. En écho à son album Timeless qui revisite de grands moments du répertoire classique, il sera le point de rencontre, en live, entre les machines électroniques et les sonorités symphoniques. Un concert remplit de nuances.

Le Festival Days Off, c’est aussi l’occasion de rencontrer des légendes de la musique. Le groupe de rock et de post-punk Interpol sera de retour sur scène pour une ré-interprétation de leur album Antics, sorti en 2004. Et on peut vous assurez qu’ils n’ont rien perdu de leur fougue. Tout comme Sonic Boom et Panda Bear -co-fondateur de Animal Collective– viendront mettre tout le monde d’accord avec leurs décharges pop psychédéliques, qui font leur renommée depuis des décennies. Côté folk, ne ratez pas l’occasion de vous confronter à la douceur José Gonzalez qui viendra célébrer les 20 ans de son premier album, Veneer, intemporel et profondément touchant.

 

La philharmonie de Paris au cœur des musiques actuelles

Comme il en faut pour toutes et tous, le Festival Days Off a tenu à glisser des artistes qui représentent les jeunes générations dans sa programmation. Retrouvez donc des concerts hip-hop en compagnie de Lous and the Yakuza, sa voix enchanteresse et sa prose maîtrisée ; ainsi que de Sampa the Great entre Zamrock et flow puissant. Pour le côté soul, appréciez Obongjayar et sa voix aux milles nuances entre productions r’n’b, électro puis afrobeat. Tout comme Awir Leon dont la voix -et les pas de danse- dessinent les contours d’une nouvelle soul élégante. Et pour finir, place aux expérimentations électroniques avec le nouveau projet de Chloé et Ben Shemie, High Season. L’une est prêtresse de la techno, l’autre gourou du rock-electronica. Intrigant.

L’accès à la billetterie, c’est par ici ! Et toute la programmation avec Ben Howard ou encore Kevin Morby, c’est ici.

Visited 56 times, 1 visit(s) today