Skip to main content
8 juin 2020

Décès de George Floyd : « Fuck Tha Police » de N.W.A. prend 272% d’écoutes en plus

par Arthus Vaillant

Depuis le décès de George Floyd, les mouvements de protestation contre les violences policières et le racisme ont remis sous la lumière certains morceaux emblématiques de ces causes, dont « Fuck Tha Police » de N.W.A. ou « Alright » de Kendrick Lamar. 

Plus 272%, soit plus de 765 000 écoutes. Selon Rolling Stone, les écoutes en streaming du titre « Fuck Tha Police » du groupe de rap de Dr Dre ou Eazy E, N.W.A., ont bondi du 27 mai au 1er, soit les jours qui ont suivi le décès de George Floyd, par rapport aux cinq jours qui l’ont précédé. Pour accompagner le mouvements Black Lives Matter, la musique peut jouer un rôle important. D’une part, par l’engagement des artistes, qui soutiennent, font des dons ou manifestent pour demander justice pour George Floyd, mais en faisant des morceaux des hymnes, des étendards. Le groupe internationalement connu de hackers Anonymous avait par ailleurs piraté les radios de police de Chicago pour leur faire jouer le titre de N.W.A..

Si Terrace Martin s’est récemment associé à Denzel Curry, G Perico et Kamasi Washington pour le titre protestataire « PIG FEET« , ce sont les anciennes musiques contestataires, prônant la liberté et l’égalité, la fierté d’être noir ou dénonçant les dérives du système américain, qui ont réémergé sur les plateformes de streaming. Outre le classique du groupe de Compton, le titre énonciateur « Don’t Die » de Killer Mike (Run The Jewels) a lui aussi connu un bond dans ses statistiques d’écoutes, enregistrant 451% d’augmentation sur la même période que celle de N.W.A.. La chanson de James Brown de 1968 « Say It Loud – I’m Black and I’m Proud » a elle connu une énorme augmentation de 455%.

 

À lire également
Mort de George Floyd : l’industrie de la musique lève le poing

 

Pour les titres plus récents, « This is America » de Childlish Gambino, « Alright » de Kendrick Lamar (et bien d’autres titres de l’album engagé To Pimp a Butterfly), avec 71% d’écoutes en plus, ou « Freedom » de Beyoncé, avec 70% en plus, sont redevenus les odes qu’ils étaient à leur sortie.

Visited 17 times, 1 visit(s) today