Décès de la nantaise Kim Sonores, DJ et militante

Madame Kim alias Kim Sonores s’est éteinte hier, suite à une opéra­tion chirur­gi­cale du coeur. La Nan­taise était direc­trice de l’as­so­ci­a­tion Dévi­a­tions Sonores (qui a fêté ses quinze ans en sep­tem­bre dernier), mem­bre du con­seil d’ad­min­is­tra­tion de Technopol, chroniqueuse, ani­ma­trice radio, et DJ. Elle revendi­quait la place des femmes sur la scène élec­tron­ique et mil­i­tait pour la cul­ture des musiques élec­tron­iques.

C’est une grande dame de la tech­no qui part, et les hom­mages des acteurs de la scène élec­tron­ique fusent. “Elle avait pro­mu la place des femmes dans les musiques élec­tron­iques. Elle était aus­si une activiste human­iste, défenseure de ces musiques, à Nantes et en France. Elle a mil­ité pour leur don­ner une vraie place, pour leur diver­sité et leur lib­erté”, écrit le directeur de Stere­olux (agence qui organ­ise le fes­ti­val Sco­pi­tone) sur Face­book. C’est un hom­mage touchant que Technopol rédi­ge : “Madame Kim nous a quit­té. Notre amie et col­lab­o­ra­trice s’est envolée vers de nou­veaux hori­zons sonores. Con­tin­ue à propager ta pas­sion de la musique là où tu vas, ma belle, tu vas nous man­quer. Rave On”. Madame Kim man­quera aux nuits nan­tais­es, et à toutes les autres.

 

(Vis­ité 4 533 fois)