Skip to main content
Manifestation du 16 janvier 2020 contre le projet de réforme des retraites / © Jeanne Menjoulet
8 janvier 2021

Des collectifs festifs veulent faire descendre le monde de la culture dans la rue

par Théo Poddevin

L’association Culture4Liberty, qui réunit l’union des collectifs festifs LGBTQI+ et le SOCLE (Syndicat des Organisateurs Culturels Libres et Engagés), organise une manifestation samedi 16 janvier prochain pour « libérer la culture et défendre nos libertés« .

Culture4Liberty a publié hier sur Facebook un communiqué dans lequel le collectif invite « artistes, créateur.trice.s, danseur.euse.s, musicien.ne.s, intermittent.e.s, technicien.ne.s, producteur.trice.s de soirées, de spectacles, de festivals, de collectifs de soirées LGBTQI+, de freeparty, et tou.te.s les professionnel.le.s de la culture » (et bien-sûr chaque citoyen) à participer à une manifestation ce samedi 16 janvier à 13h, place de la République à Paris et « sur les places symboliques des villes et villages de France » pour « libérer la culture et défendre nos libertés ». Au programme : « un rassemblement pacifique alternant discours, prises de paroles libres et interludes musicaux ».

La mobilisation se déroulera en même temps que la marche pour les libertés, prévue le même jour.

« Ne laissons pas mourir toute la force créatrice de notre génération sans réagir. »

Cet appel fait suite – plus qu’au ras-le-bol – à la détresse du monde de la culture en France suite à l’interdiction, interminable, de recevoir du public. Comme le rappelle de manière précise et détaillée l’appel de Culture4Liberty : « Les deux reports successifs de l’ouverture des lieux culturels constituent un ultime coup de grâce, et ce malgré la reconnaissance par le Conseil d’Etat que cette décision « porte bien une atteinte grave à une série de libertés fondamentales » pour un secteur « qui représente 2,5% du PIB français et environ un millions d’emplois directs et indirects » et dont « 700 clubs ont déjà mis la clef sous la porte et plus d’un tiers sont aujourd’hui menacés« .

Il pointe également les incohérences d’un gouvernement qui autorise « des messes de 800 personnes quand les cinémas, les musées, les théâtres restent fermés malgré leur aménagement adéquat pour accueillir des jauges restreintes et appliquer des protocoles sanitaires strictes ».

 

À lire également
La ministre de la Culture l’affirme : en 2021, on retournera en festivals

 

Les informations concernant l’événement sont disponibles ici.
L’appel dans son intégralité est lui disponible ici.
La liste des revendications est accessible ici.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Culture4liberty (@culture4liberty)

Visited 20 times, 1 visit(s) today