Skip to main content
©Bruno Delamain
28 avril 2021

Des open airs électroniques vont être organisés dans toute la France, tout l’été

par Sylvain Di Cristo

Cet été, l’association électronique Technopol, La Villette et le ministère de la Culture vont organiser une dizaine d’open airs électroniques dans toute la France.

C’est l’une des initiatives culturelles les plus excitantes depuis le début de la crise sanitaire : des lieux éphémères extérieurs et totalement gratuits vont se monter cet été partout sur le territoire français, à commencer par le parc de La Villette à Paris. Ces « ZUT » (Zones d’Urgence Temporaire Artistique) seront organisées par l’association qui défend les musiques électroniques Technopol, en duo avec l’équipe qui gère le parc de La Villette. Et qui dit Technopol dit forcément programmation électronique, et ça, ça nous plaît bien : « Avec ce projet, on veut mettre en avant toute la diversité de la scène électronique française », nous confie au téléphone Max Le Disez de l’association. « Comme le street art, on veut confronter les gens à cette musique qu’ils ne connaissent peut-être pas et faire découvrir la richesse de la scène française, montrer qu’elle fait partie de la culture nationale. »

« On veut mettre en avant toute la diversité de la scène électronique française. »

Ces lieux éphémères vont donc accueillir du 18 juin au 26 septembre une multitude de concerts et de créations artistiques, et ce dans toutes les disciplines comme les arts plastiques et numériques, le graff, la danse hip-hop, la scénographie… Tout en extérieur et « imaginés comme un sas de décompression capable de s’adapter aux contraintes sanitaires du moment », lit-on dans le communiqué de presse. Un bon point pour Roselyne Bachelot et ses équipes qui financent ce projet : « On attend encore la validation du budget par le ministère de la Culture, donc pour le moment la programmation n’est pas encore établie », mais Max nous confirme néanmoins que les artistes adapteront leur set au format spécifique des ZUT, c’est-à-dire avec un public assis, en extérieur, souvent dans des parcs ou jardins. Ainsi, si l’artiste techno François X est programmé, son set y sera approprié : « Ça va créer des accidents, parfois ça ratera, parfois ce sera génial, mais ce sera une proposition artistique inédite. »

Et le communiqué de terminer : « Chaque ZUT s’engage, à travers une charte, à respecter les contraintes sanitaires en vigueur, à rémunérer les artistes invités, à garantir la parité, la mixité et l’équité salariale de leurs programmations et au sein des équipes organisatrices. » Le sourire revient.

Visited 31 times, 1 visit(s) today