Crédit photo : Márton Neményi // Crédit tableau : Léonard De Vinci

Des peintures célèbres s’incrustent dans des photos de festival

Je ne suis qu’un hum­ble jour­nal­iste et pho­tographe de Budapest.” Lors de la dernière édi­tion du Sziget, l’en­fant du pays Már­ton Neményi a eu l’idée d’in­cruster des pein­tures con­nues dans les pho­tos qu’il a pris­es pen­dant le fes­ti­val. Rubens, De Vin­ci, Grant Wood, Delacroix, Fran­cis­co Hayez ou Michel-Ange… Et le résul­tat est déton­nant : les tableaux épousent par­faite­ment l’ef­fer­ves­cence des pho­tos de festival.

Il le recon­nait, d’autres ont déjà exploité cette idée. Il recom­mande d’ailleurs d’aller creuser le tra­vail d’Alex­ey Kon­dakov. Mais Már­ton Neményi est le pre­mier à mix­er des pein­tures célèbres et des clichés pris dans un fes­ti­val de musique. “Chaque année au Sziget, des mil­liers de pho­tos sont pris­es et tout a déjà été fait.” Alors il par­court le fes­ti­val hon­grois, de long en large, avec cette idée à l’e­sprit. Il met en scène quelques pho­togra­phies, pour pou­voir réalis­er de bonnes incrus­ta­tions ‑notam­ment celles de La Joconde et de La Nais­sance de Vénus- et laisse place à l’im­pro­vi­sa­tion pour les autres. L’aspect le plus impor­tant, c’é­tait la lumière : “les pein­tres clas­siques adorent leurs lumières, qui sont très spé­ci­fiques. Si les sources de lumière et les tonal­ités de couleur ne cor­re­spon­dent pas, le résul­tat est déce­vant.” Dès la fin du Sziget, Már­ton com­mence ce tra­vail de recherche et de sélec­tion, pour les pho­tos comme pour les pein­tures. Après plusieurs jours de découpages et d’in­crus­ta­tions, il est lui-même sur­pris par la qual­ité du résul­tat final. “Ces pein­tures sont poly­va­lentes, intem­porelles et uni­verselles, explique-t-il. Si on les traite avec respect sans vouloir les mod­i­fi­er, elles jouent le jeu”. Cela donne lieu à une série de douze oeu­vres hors du temps, de déli­cieux anachro­nismes qu’on vous laisse découvrir.

Retrou­vez le tra­vail de Már­ton Neményi sur son site inter­net ain­si que sur sa page Face­book.

Crédit pho­to : Már­ton Neményi // Crédit tableau : Eugène Delacroix

 

Crédit pho­to : Már­ton Neményi // Crédit tableau : Michel-Ange

 

Crédits Pho­tos : Már­ton Neményi // Crédits tableaux : Grant Wood, Jean Auguste Dominique Ingres, Julio Romero de Tor­res, Faus­to Zonaro

 

Crédit pho­to : Már­ton Neményi // Crédit tableau : Boticelli

 

Crédits pho­tos : Már­ton Neményi // Crédits tableaux : Peter Paul Rubens, Francesco Hayez

(Vis­ité 1 856 fois)