Des platines en libre‐service débarquent en Île‐de‐France

Après les skateparks et les équipements sportifs, c’est enfin au tour de la musique de pren­dre pos­ses­sion des lieux publics. À l’Est de Paris, la com­mune de Lagny‐sur‐Marne a décidé d’installer des platines de DJ acces­si­bles à toutes et à tous dans son Parc des Sports. Créée par l’entreprise néer­landaise Yalp, la pla­tine Fono est fixée à du béton solide et pro­tégée par du plas­tique dur pour éviter les vols et le van­dal­isme. Le tout est relié à la musique du télé­phone portable de l’utilisateur et les hauts‐parleurs situés des deux côtés fonc­tion­nent grâce à l’énergie solaire.

Sur sa page Face­book, la ville par­le d’un équipement qui “per­me­t­tra aux jeunes d’apprendre, d’écouter et de créer de la musique en toute facil­ité”. Pour le voisi­nage qui pour­rait être con­tre cette ini­tia­tive, elle ras­sure : “Cette pla­tine ne fonc­tion­nera qu’à cer­tains horaires et aura un son cen­tral­isé sur 4m. Il sera égale­ment pos­si­ble de déter­min­er un vol­ume max­i­mum afin d’éviter tout désagré­ment sonore !”

Lagny‐sur‐Marne est loin d’être la pre­mière com­mune française à installer des platines en libre‐service. En 2016, Le Havre l’avait fait, prenant exem­ple sur les Pays‐Bas et la Fin­lande.

En atten­dant que d’autres grandes villes suiv­ent, Lagny‐sur‐Marne est acces­si­ble depuis Paris par le train P pour les plus motivés.

Pour mieux visu­alis­er, démon­stra­tion en vidéo :

(Vis­ité 999 fois)