Skip to main content
24 juillet 2019

Discogs dévoile les 100 cassettes les plus chères du site, de 500 à… 4.000 dollars !

par Lolita Mang

Les passions n’ont pas de prix. Discogs, la plus grande base de données de musique physique, est bien apte à en juger. Aujourd’hui, le site révèle les 100 cassettes les plus chères qui se sont vendues sur la plateforme. Et les prix vont de 500 à 4.000 dollars. Petit retour sur les perles qui attisent les plus grandes folies depuis le lancement de Discogs en 2005.

Avant toute chose, il est intéressant de noter que le format cassettes possède le meilleur taux de croissance. Elles sont en effet peu coûteuses à produire, donc attrayantes pour les artistes DIY. Toutefois, elles sont moins achetées que le vinyle ou les CDs, ce qui entraîne une baisse de la production. Conséquence directe : elles deviennent rapidement très, très rares. En 2018, seul 1.8% des achats de Discogs concernent les cassettes, ce qui représente une légère hausse par rapport à l’année précédente. Mais trêve de statistiques, et passons directement à ce fameux top hallucinatoire.

L’on commence avec une sélection de cassettes à moins de 600$, avec d’un côté les reines de la pop Madonna (Like A Prayer) et Kylie Minogue (Kylie Minogue), et de l’autre, quelques classiques du rock et du metal avec l’EP auto-produit de Metallica, Live Metal Up Your Ass et d’autres pépites, d’Iron Maiden à Rage Against The Machine. En 64ème position, c’est Buddha de Blink-182 qui fait passer la barre des 600$. À mesure que l’on avance, les mêmes noms reviennent, avec une Madonna et son Like A Prayer très, très présente, Korn, Evan Parker, Gun’N’Roses, Depeche Mode ou encore The Smashing Pumpkins. En bref, une orientation très rock avec quelques joyaux de la pop, et un amour inconditionnel pour la fin du XXème siècle. Mais alors qui détient la médaille d’or ? Un de ces quelques noms ? Que nenni ! Envolée funk pour le haut du podium avec nul autre que Prince. The Versace Experience : Prelude 2 Gold s’est vendu à non moins de 4.117$, alors que Prince oeuvrait sous son alias The Artist. Comme son nom l’indique, The Versace Experience est une étape antérieure à l’album The Gold Experience (1995), avec des titres tels que « Pussy Control », « I Hate U » ou encore « Shhh ». La pépite des pépites a donc été élue ; difficile de trouver plus rare. Il s’agit maintenant de trouver le collectionneur ultime qui s’est lancé dans cet achat…

Pour se consoler d’avoir loupé la vente, il est toujours possible de réécouter The Gold Experience :

Et si vous êtes plutôt Spotify : 

Visited 1 883 times, 6 visit(s) today