Documentaire, conférence, lives électroniques, DJ sets : le festival Nouvelle(s) Scène(s) se dévoile

Une alter­na­tive aux fes­ti­vals mastodontes. C’est ce que pro­pose Nouvelle(s) Scène(s), dont la dix­ième édi­tion se pro­file du 21 au 30 mars à Niort. Si l’or­gan­i­sa­tion priv­ilégie la musique indépen­dante et se focalise sur les artistes émer­gents, elle ne délaisse pas pour autant quelques têtes d’af­fich­es réjouis­santes. À com­mencer par JB Dunck­el, moitié de Air, dont le dernier album solo H+ sor­tait l’an­née dernière.Dans un ver­sant plus pop, la chanteuse Clara Luciani se charg­era de l’ou­ver­ture du fes­ti­val le jeu­di 21 mars au Moulin du Roc.

Côté révéla­tions, Nouvelle(s) Scène(s) parie sur la jeune belge Blu Samu, au r’n’b con­tem­po­rain incisif, ou sur le groupe français Mar­ble Arch, adepte des mélodies indie pop. Autre style pour Habibi Funk et ses musiques nord-africaines des années 60, 70 et 80 ou pour Cat­a­stro­phe et Mer­monte qui par­ticiper­ont cha­cun à l’ou­ver­ture. Enfin, il sera égale­ment pos­si­ble d’as­sis­ter à une con­férence et à un live de Rubin Stein­er. Mais Nouvelle(s) Scène(s), c’est aus­si l’oc­ca­sion d’as­sis­ter à des con­certs dans des lieux atyp­iques, comme cette année à l’Eglise Saint-André (pour un live des musi­ciens néo-classiques Misha Blanos et Niklas Paschburg) ou dans le très joli cloître de l’hôpi­tal, avec un line-up aux petits oignons : le com­pos­i­teur anglais Matt Elliott en col­lab­o­ra­tion avec le trio de cordes VACARME, un live de Léonie Per­net, dont le pre­mier album Crave sor­ti chez InFiné s’est vite trou­vé une place de choix par­mi nos dis­ques préférés de 2018, et Helio Polar Thing, pour une per­for­mance solo oscil­lant entre musiques élec­tron­iques et post-rock. Et pourquoi pas après tout ça aller se défouler un peu sur la tech­no de La Fraicheur au club Camji ? De quoi en tout cas décou­vrir Niort sous tous les angles — et prou­ver à Michel Houelle­becq qu’il a com­plète­ment tort.

Plus d’in­for­ma­tions et pro­gram­ma­tion com­plète sur la page Face­book du fes­ti­val.

(Vis­ité 317 fois)