Exclu : “A Skeleton”, l’album solo de Ben Shemie (Suuns) réalisé en une prise

La spon­tanéité à l’état pur. Ben Shemie révèle, aujourd’hui et en exclu­siv­ité sur Tsu­gi, son nou­veau long for­mat inti­t­ulé A Skele­ton et sor­ti sur Hands In The Dark Records. A l’heure de la sur­pro­duc­tion et des édits nom­breux en stu­dio, l’artiste cana­di­en nous pro­pose un contre‐pied par­fait. Son album a été enreg­istré en une prise, sans mod­i­fi­ca­tions ultérieures. Une démarche rare, qui lui offre une authen­tic­ité déton­nante et une pureté exal­tante. Le chanteur a même fait le choix de garder des sonorités pro­pres à chaque endroit où il a enreg­istré, plutôt que de liss­er ces titres pour leur offrir une tex­ture unique. Une prise de risques qui sym­bol­ise d’une cer­taine manière l’aspect expéri­men­tal de ce qui reste pour­tant un disque de pop joyeux.

Il s’agit d’un pre­mier album solo pour un artiste dont les débuts sont pour­tant bien loin. En 2006, il par­ticipe à la fon­da­tion de Suuns, groupe de krautrock dont il fait encore par­tie et qui a sor­ti un disque — Felt - pas plus tard que l’année dernière. Mais le musi­cien sait aus­si faire tout seul. Dès 2017, il appa­raît sur l’album de Chloé, puis sur la com­pi­la­tion de Lumière Noire — le label de cette même pro­duc­trice -. Et si on retrou­ve dans ce long‐format des élé­ments du psy­chédélisme des Suuns, sa pro­duc­tion lo‐fi et son opti­misme prou­ve bien que Ben Shemie peut aus­si se détach­er du son qui lui aura offert sa place dans l’industrie musi­cale.

 

(Vis­ité 411 fois)