Artwork : Olivier Laude

Dombrance rend hommage à l’ancienne garde des sceaux dans son single “Taubira”

Le secret de Dom­brance ? Répéter le nom d’une per­son­nal­ité poli­tique en boucle, de manière hyp­no­tique. Un con­cept qui pour­rait pass­er pour une blague, mais qui s’avère malin pour retenir l’attention. Car au final, les références sont com­munes et tran­scen­dent les âges et les caté­gories sociales.

Après son morceau “Raf­farin” sor­ti en novem­bre dernier, la moitié de DBFC revient aujourd’hui avec “Taubi­ra”. Net­te­ment moins dansant que le sin­gle précé­dent, ce nou­veau morceau pro­pose une atmo­sphère calme, quasi‐mystique. Un change­ment de ton tout à fait rac­cord avec sa pochette, où l’ancienne garde des sceaux est représen­tée en lévi­ta­tion. Côté inten­tion, l’artiste a souhaité faire émerg­er un sen­ti­ment de spleen en réponse aux com­porte­ment sex­istes, racistes et homo­phobes ren­con­trés par la min­istre au cours de son man­dat. Et pour décou­vrir les aven­tures de Nico­las Hulot, Rachi­da Dati et François Fil­lon, il fau­dra patien­ter un peu jusqu’à la sor­tie du nou­v­el album de Dom­brance.

Retrou­vez Dom­brance au Fes­ti­val Garos­now de Luchon le 16 mars. Plus d’informations sur l’événement Face­book.

(Vis­ité 661 fois)