©DR

Écouter : MGMT donne un superbe twist psyché à Django Django

Un mois après la sor­tie du sin­gle “Spi­rals” des Lon­doniens Djan­go Djan­go, le duo pop-psychédélique améri­cain MGMT livre aujour­d’hui un très bon remix du morceau. 

Quand deux groupes vir­tu­os­es du pop-rock psy­chédélique se ren­con­trent, ça donne quoi ? Un remix de presque huit min­utes qui pousse le psy­chédélisme du track orig­i­nal encore plus loin — autant dans le sonore que dans le visuel avec un clip hal­lu­cinogène -, où les puis­santes caiss­es d’une bat­terie accom­pa­g­nent une longue effer­ves­cence élec­tron­ique.

Djan­go Djan­do, qui vien­nent par ailleurs de sor­tir le titre “The Ark” en stream­ing et télécharge­ment, se sont dit “ravis” que MGMT aient choisi de remix­er “Spi­rals”. Mais on a voulu en savoir plus. On est donc allé leur deman­der com­ment ce remix a vu le jour et ce qu’ils en pen­saient.

Ça représente quoi MGMT pour Djan­go Djan­go ? 

Je me sou­viens quand leur titre “Time to Pre­tend” est sor­ti, je l’é­coutais et ça son­nait vrai­ment frais ; ce morceau avait tous les élé­ments pour for­mer le par­fait track de pop fan­tai­siste. Nous les suiv­ons depuis, et ils con­tin­u­ent de faire évoluer leur musique et la ren­dre intéres­sante.

Puisque vous avez fait le track orig­i­nal de “Spi­rals”, vous com­prenez mieux que per­son­ne le tra­vail qu’a effec­tué MGMT dessus… Qu’en pensez-vous ? 

J’é­tais super con­tent qu’ils aient remixé le morceau en ver­sion longue. En tant que DJ, c’est ce que j’aime, quand la par­tie prin­ci­pale du track se ter­mine et qu’une deux­ième par­tie inat­ten­due démarre sur une drôle de tan­gente. C’é­tait sou­vent l’ex­cuse d’un pro­duc­teur ou DJ pour par­tir sur des choses bizarres, mais cet art s’est un peu per­du.

Allez, sincère­ment, vous préférez l’o­rig­i­nal ou le remix ?

Pour être hon­nête, j’adore les deux. Pour l’o­rig­i­nal, le plan était d’u­tilis­er une caisse claire style north­ern soul et d’avoir des tam­bours très mécaniques et implaca­bles. Ils ont en quelque sorte garder le tem­po mais ils ont ramené le rythme à un groove à mi-temps, ce qui pro­cure une sen­sa­tion totale­ment dif­férente et j’adore ça.

(Vis­ité 1 191 fois)