Eddy de Pretto sort une réedition et un nouveau clip

La tor­nade Eddy De Pret­to n’a pas fini de faire des rav­ages. Huit mois à peine après le suc­cès cri­tique et com­mer­cial de son pre­mier album, le Cristolien est de retour avec une réedi­tion de Cure, devenu Culte. Aux 15 titres exis­tants s’ajoutent qua­tre petits nou­veaux, dont l’électrisant “Grave”. Pour l’occasion, Eddy reprend son flow habituel, sur une instru électro‐pop bercée au vocodeur.  Dans cet hymne à la tolérance, le chanteur invite un jeune homme com­plexé à assumer son homo­sex­u­al­ité. “Ce n’est pas grave si tu n’te réveilles pas tout seul, si à côté d’toi c’est un gars et qu’t’as la larme à l’oeil”, puis d’enchaîner : “Ce n’est pas grave si tu stress­es quant à la manière dont tu vas dire à ta mif qu’tu t’intéresses à des der­rières.” Le Kid se place ici en grand frère et tente une fois de plus de bris­er les tabous. Un mes­sage qu’on imag­ine volon­tiers adressé à son lui ado­les­cent.

Tout comme le texte, le clip est une incur­sion dans l’intimité du chanteur. La caméra, voyeuriste, épie son quo­ti­di­en jusqu’à se faire finale­ment démas­quer. Une vidéo orig­i­nale, en forme de plan séquence, qui mar­quera par la sim­plic­ité de son con­cept. À la réal­i­sa­tion, on retrou­ve Col­in Solal Car­do, déjà aux com­man­des sur le clip de “Nor­mal”.

Pour décou­vrir les autres inédits de l’album, ça se passe par ici :

Si ses prochains con­certs au Zénith de Paris et à l’Olympia font déjà salle comble, dix dates parisi­ennes sup­plé­men­taires vien­nent d’être annon­cées. Eddy jouera à l’Elysée Mont­martre du 14 au 25 mai 2019.

(Vis­ité 676 fois)