Skip to main content
©lilycraigenphotography
6 mai 2022

🔊 En Ă©coute : ce mix acid, rave et club de TSHA pour fabric

par Antoine Gailhanou

Pour le nouveau disque de leur série de mixes, paru ce 6 mai, le label fabric a fait appel à la jeune anglaise TSHA. Et on valide tout à fait le choix de cette artiste promise à un bel avenir.

Elle monte, elle monte. Et ne devrait pas tarder Ă  accĂ©der Ă  la gloire. TSHA, jeune artiste britannique, a fait parler d’elle tout au long de 2021 via ses Ă©missions radio (notamment sur Apple Music), ou via les compliments de Bonobo et Gorillaz. En novembre, elle dĂ©montrait son talent de productrice avec son EP Onlyl, son premier chez Ninja Tune, belle combinaison de RnB, house, disco et pop. Elle s’affirme Ă©galement comme DJ Ă  travers un mix inĂ©dit publiĂ© par le label londonien fabric. Celui-ci invite rĂ©guliĂšrement des artistes Ă  produire ce genre de mix pour leur sĂ©rie des « fabric presents », avec derniĂšrement Leon Vynehall, Sherelle ou Overmono. C’est d’ailleurs via un mix de Bonobo en 2019 que TSHA a obtenu une premiĂšre reconnaissance.

À lire Ă©galement
En Ă©coute : le mix fabric dansant de Bonobo

 

La voilĂ  qui s’y attelle Ă  son tour. Au long des 25 pistes de son mix, elle intĂšgre des artistes encore mĂ©connus, comme le producteur de Bristol Gallegos. « Je voulais vraiment prĂ©senter des artistes dont les gens n’avaient jamais entendu parler, et leur offrir une plateforme comme Bonobo l’a fait pour moi » explique-t-elle. Sans oublier de produire un mix efficace, bien entendu. À l’image de « BOYZ », titre produit pour l’occasion, l’acid house lui a servi de guide. « J’aime les idĂ©es de la culture rave old school » prĂ©cise l’artiste, « l’ethos de paix et d’amour et l’esthĂ©tique qui viennent avec ». À partir de ce pilier, elle explore des teintes plus disco, grime, techno ou UK bass. Avec autant d’invitations Ă  la danse.

Visited 64 times, 1 visit(s) today