En écoute : “dead girl in the pool”, le nouveau morceau du phénomène norvégien girl in red

Jeune fille en fleurs. Le pro­jet girl in red naît lorsque Marie Ulven, orig­i­naire de Hort­en en Norvège, décide de pro­duire sa pro­pre musique et de la partager sur les réseaux soci­aux. A peine âgée de 20 ans, la chanteuse et musi­ci­enne s’est déjà illus­trée sur un pre­mier EP, Chap­ter 1, sor­ti en sep­tem­bre 2018.

Quelque part entre The Vir­gin Sui­cides et la très récente série SKAM, Marie Ulven chante une dream pop directe­ment inspirée de ses amours, décep­tions et péripéties. Immer­sion dans les sen­ti­ments rad­i­caux d’ado­les­cents. Entre l’amour foudroy­ant et la tristesse dévas­ta­trice, girl in red présente des textes authen­tiques qui témoignent d’une féroce envie de vivre, sans beau­coup de recul : de quoi nous rep­longer dans nos pro­pres années de rébel­lion. Petite icône indie, la chanteuse ne niera pas les affil­i­a­tions qu’on peut lui prêter, de Bil­lie Eil­ish à King Princess. De pas­sage à Paris ce lun­di 6 mai à La boule Noire, le con­cert fut rapi­de­ment annon­cé com­plet. Le même jour, la Norvégi­en­ne sort “dead girl in a pool”, un nou­veau morceau sur la dis­so­ci­a­tion et l’an­goisse au refrain entê­tant. Des paroles funèbres asso­ciées à une mélodie indie entraî­nante, comme un humour noir bien maîtrisée. Who’s the dead girl in the pool ? 

(Vis­ité 742 fois)