© Alistair Wheeler

En écoute: “Infantile” le nouvel EP de Douchka

Jamais deux sans trois. Après Joy­ful et Togeth­er, le pro­duc­teur ren­nais Douch­ka sort aujour­d’hui son troisième EP Infan­tile. Plus mature que les précé­dents, l’EP tient son nom d’une com­po­si­tion “en naïveté totale, sans se pren­dre la tête” selon l’artiste.

On retrou­ve ici la pat­te par­ti­c­ulière de Douch­ka et de l’écurie Nowa­days Records, qui compte aus­si dans ses rangs Fakear, Awir Leon ou La Fine Équipe. Des tex­tures élec­tron­iques, des ryth­miques influ­encées hip-hop, des mélodies pop et des sam­ples de voix qui vien­nent assaison­ner ce joyeux mélange. Si ses précé­dents pro­jets avaient été pro­duits dans son mini stu­dio amé­nagé dans son apparte­ment étu­di­ant, Infan­tile est le fruit de voy­ages. C’est que le Bre­ton a beau­coup tourné ces derniers temps, aux côtés de ses com­pagnons de label. Au coeur de l’EP, le morceau “Sun­day Morn­ing” laisse par exem­ple entrevoir quelques sonorités africaines, agré­men­tées de choeurs d’en­fants, com­posante très présente sur tout le pro­jet.

Plus long, ce nou­v­el EP com­mence à ressem­bler à un pro­jet struc­turé comme un album. On se laisse volon­tiers porter du début à la fin par ces douces notes futur­istes et ce savant mélange des gen­res. Comme tout voy­age, on com­mence par s’en­v­ol­er tout excités par ce qui va suiv­re, pour finale­ment atter­rir avec mélan­col­ie pour con­clure.

Douch­ka organ­ise d’ailleurs une release par­ty de cet EP le 4 mai prochain au Point Éphémère. Plus d’in­for­ma­tions ici.

(Vis­ité 450 fois)