Skip to main content
16 novembre 2018

En écoute : “La Fête est finie – Epilogue”, l’album surprise d’Orelsan

par Axel Pares

Orelsan nous invite en after avec La Fête est finie – Epilogue. Cette mise à jour de son dernier album adopte une construction en miroir pour mieux prolonger le propos.

Le doux « La famille, la famille » et l’hommage « Mes grand-parents » répondent au cynique « Défaite de famille » avec tendresse. Quelques pistes plus loin, on croisera bien sûr quelques bonbons, « Adieu les filles », partie 2 de « Bonne meuf » où le rappeur lutte de nouveau avec les tentations féminines relatives au succès : « J’suis toujours à deux verres, à deux textos, deux DM de mettre ma bite dans un nid à problèmes« . Une thématique qui se poursuit dans « Discipline » : « Trop de putain de leggings, trop de putain de leggings, j’essaie d’être fidèle, mais y a trop d’putains d’leggings« . Dans le même morceau, il fait face aux critiques : « Un ancien fan m’as dit t’es trop commercial« . Une remarque qui aura sans doute eu des répercussions sur l’écriture du disque. Si La Fête est finie faisait la part belle aux morceaux pop, le plus souvent chantonnés, cet opus renoue avec la technique pure. On sent l’envie de son auteur de montrer toute l’étendue de ses skills. Notamment, sur « Epilogue’, qui concluera le disque sur une instru breakbeat que personne n’avait vu venir, le tout, toujours baigné d’ironie et d’autodérision. Dans ce morceau, le Caennais rompt avec ses fantômes adolescents, sans pour autant tomber dans l’écueil des leçons de vie moralisatrices et sentencieuses. Un album qui risque de faire grand bruit.

Visited 60 times, 2 visit(s) today