En écoute : le mix fabric dansant de Bonobo

Ultra ryth­mique, rem­pli de nou­veautés et parsemé d’artistes cultes : le mix fab­ric de Bonobo con­tient tous les élé­ments d’un disque mémorable. Après plusieurs semaines de teas­ings et la révéla­tion de quelques inédits dont “Ibrik”, l’album nous est enfin arrivé. Le pre­mier dans une nou­velle série annon­cée en début d’année par fab­ric records, et qui accom­pa­gne la célébra­tion du 20ème anniver­saire du club lon­donien.

Et le club, c’est d’ailleurs tout l’esprit de ce mix que nous offre Bonobo. Jamais mieux servi que par soi même, le DJ entame ce disque avec deux de ses pro­pres morceaux. L’inédit “Flick­er” pro­pose une entrée en matière toute en déli­catesse avec de la deep house pais­i­ble et mélodique tan­dis que “Boston Com­mon” nous ramène aux bons sou­venirs de Migra­tion. Un début intéres­sant, mais peut‐être trop annon­ci­a­teur de la suite. Pen­dant plus d’une heure, l’artiste signé chez Nin­ja Tune enchaîne les pro­duc­tions ani­mées, dynamiques et qui reposent qua­si­ment toutes sur une même for­mule com­prenant des syn­thé­tiseurs doux et mélodiques et des per­cus­sions pleines de groove.

Rien de déplaisant en soit. Sinon que l’on aurait pu s’attendre à plus de diver­sité de la part d’un musi­cien qui dans ses sor­ties a pu tra­vers­er autant la house que le trip‐hop et le down­tem­po. On notera cepen­dant la présence de quelques titres déton­nants. Par­mi eux, “Rheged”, un inédit sur‐puissant à lim­ite du big beat signé Throw­ing Snow qui arrive tam­bour bat­tant en fin de mix. Et bien sûr, on est tou­jours con­tent de ré‐entendre quelques per­les comme le remix de “Mirapo­lis” de Rone con­coc­té par Lau­rent Gar­nier ou encore le clas­sique “Nia” de Âme. Un mix par­fait pour une fin de soirée, qui opte pour une écoute agréable plutôt qu’une prise de risques.

Ecoutez fab­ric Presents : Bonobo

Et si vous êtes plutôt Spo­ti­fy : 

(Vis­ité 1 133 fois)