Credit - Phil Sharp

En écoute : le nouveau DJ‐Kicks expérimental de Leon Vynehall

Une con­sécra­tion pour le moins logique. Act­if depuis 2012, Leon Vyne­hall a con­tin­ué son ascen­sion musi­cale en 2018 en sor­tant Noth­ing Is Still, son album inau­gur­al accueil­li très pos­i­tive­ment. Con­séquence : l’artiste s’est vu con­fi­er les com­man­des d’un mix Dj‐Kicks, sor­ti aujourd’hui. Depuis 1995, ces com­pi­la­tions sont pub­liées régulière­ment par le label alle­mand !K7. Une série essen­tielle dans l’histoire des musiques élec­tron­iques qui a déjà accueil­li des sets de Robert Hood, Nina Krav­iz ou encore Maceo Plex — et désor­mais, Leon Vyne­hall.

Pour ce moment impor­tant de sa car­rière, l’artiste anglais nous a donc pré­paré un mix long de 26 morceaux. Plutôt dif­fi­cile d’en résumer l’esprit lorsque — après à peine 10 min­utes de set — le DJ passe de la J‐Pop de Haruo­mi Hosono aux breaks d’IDM de dgoHn. Pous­sant l’éclectisme, Vyne­hall va jusqu’à servir le morceau “Mov­ing For­ward” de Bour­bonese Qualk, groupe indus­triel des années 80 et 90.  Résol­u­ment expéri­men­tale dans sa pre­mière moitié, la com­pi­la­tion se redirige vers la mar­que de fab­rique habituelle du musi­cien dans un sec­ond temps. On y retrou­ve donc plusieurs des élé­ments qui car­ac­térisent ses mix­es et pro­duc­tions : des titres rich­es en pads, avec des breaks et des bass­es pro­fondes. Il en prof­ite d’ailleurs pour nous offrir un inédit, “Ducee’s Draw­bar”, révélé plus tôt ce mois‐ci. Alors que la fin approche, le mem­bre du label Nin­ja Tune revient sur des ryth­miques plus rapi­des grâce à quelques morceaux de jun­gle et d’n’b et la pro­duc­tion déjan­tée d’AFX (alias Aphex Twin) sur “Chil­dren Talk­ing”. Et alors que l’énergie est remon­tée à son som­met, Leon Vyne­hall ter­mine sur une com­po­si­tion reposante au piano. Un mix à inten­sité vari­able donc, désor­mais disponible en écoute.

(Vis­ité 403 fois)