Skip to main content
Crédit : Fabian Hammerl
3 août 2018

En écoute : « Qualm », la nouvelle jam techno et EBM d’Helena Hauff

par Clémence Meunier

Un studio, quelques machines et synthétiseurs, et des improvisations : voilà ce dont Helena Hauff a besoin pour composer. Le but ? « Essayer de créer quelque chose de puissant sans utiliser trop d’instruments et de sonorités ». La méthode a fonctionné avec Discreet Desires, son premier album sorti en 2015 sur Ninja Tune et Werkdiscs, le label d’Actress. Rebelote avec Qualm, toujours sur Ninja Tune. Ce processus de création s’entend dès le premier titre, « Barrow Boot Boys » : l’Allemande s’est encore une fois assise dans un studio, a allumé ses vieilles machines et synthé, et a enregistré ses jam sessions. Alors forcément, certains titres ont du mal à dépasser le stade d’impros couchées sur vinyle. Mais parfois, ça marche, avec pour chaque auditeur un moment favori différent. Elle est là la magie d’Helena Hauff : en DJ-set comme dans ses albums, qu’elle laisse prendre des virages un peu plus expérimentaux parfois, elle regarde droit devant elle, déroulant ses boucles comme si le monde n’existait plus. A l’auditeur ou au danseur d’attraper en marche son train post-apocalyptique, chacun pouvant monter dans le wagon à la gare de son choix. Ici, ce sera « Lifestyle Guru » et ses clins d’oeil acid. Là, l’interlude « Entropy Created You And Me » et ses sonorités rappelant les musiques de vieux jeu vidéo. Ou là le diptyque « Qualm » et « No Qualms », le premier étant peut-être le morceau le plus abouti de l’album, évoquant la nuit, la brume (« qualm » en allemand) et l’absence de scrupule (« qualm »… en anglais !). Entre techno, EBM et IDM, avec toujours quelques relents glacials (les fans de coldwave apprécieront), Qualm est tout à fait hors saison. Mais quand il brille de cette manière, on préférera toujours le brouillard aux palmiers.

Si vous êtes plutôt Spotify :

Bonne nouvelle : Helena Hauff donnera un DJ-set au festival Cabaret Vert à Charleville-Mézières le jeudi 23 août. Mais l’Allemande ne s’arrêtera pas là ! Si un petit voyage ne vous fait pas peur, vous pourrez également la voir au festival Berlin Atonal le vendredi 24 août ou encore le 30 août au Forte au Portugal.

Visited 5 times, 1 visit(s) today