Crédit Photo : François Quillacq

En écoute : “Rokanbo”, premier EP solaire de LeonxLeon

LeonXLeon est un peu un super-héros de la musique. Le jour, le Français se fond dans la foule mét­ro­pol­i­taine et exerce le méti­er de médecin. La nuit venue, il enlève sa blouse pour se con­sacr­er à sa musique dans son home-studio parisien. Il faut dire que depuis 2013, le musi­cien n’a pas chômé. Après un remix de Cer­rone et plusieurs pro­duc­tions sur le label anglais Red Laser Dis­co, il est aujour­d’hui instal­lé chez Crac­ki Records où il sort son pre­mier EP.

Et la galette tran­spire d’in­flu­ences : “For­mant Sweep” et “Jun­gle Juice” agis­sent comme un miroir réfléchissant du jazz élec­tron­ique des 80’s — on pense par exem­ple à la library music de Las­z­lo Benck­er  ou aux atmo­sphères de Yuji Toriya­ma -. Pas si éton­nant quand on sait que l’artiste a suivi des cours de bat­terie jazz au con­ser­va­toire dans sa jeunesse. Ou quand on con­naît la pas­sion de son père pour la con­struc­tion de syn­thé­tiseurs dans les années 70. Il a d’ailleurs util­isé l’un de ces mod­èles sur l’EP, comme un hom­mage. Mais le disque n’ex­ploite pas seule­ment le groove des machines vin­tage. Le morceau-titre, présen­té il y a quelques temps déjà, fait le grand écart improb­a­ble entre zouk et acid-house. De son côté, “Red Footh­path” tend vers la house con­tem­pla­tive, un peu comme chez Lone ou Project Pablo. Une diver­sité sonore qui fait de ce maxi un objet éthéré et ensoleil­lé.

LeonXLeon fêtera la release par­ty de son EP à la Machine du Moulin Rouge le 29 mars. Plus d’in­fos sur l’événe­ment Face­book de la soirée.

Et si vous êtes plutôt Spo­ti­fy :

(Vis­ité 528 fois)