En écoute : Roméo Elvis glisse l’inédit “300 (Henri)” chez Colors

Brux­elles est morte, vive Brux­elles ! On sait Roméo Elvis ultra-fan de foot et des Dia­bles Rouges, comme on a large­ment pu le con­stater en live, notam­ment à Sol­i­days et au Main Square. Le soir d’une défaite belge face à l’Equipe de France en demi-finale de Coupe du Monde, le rappeur était chez Col­ors quand il a lâché “300”, un titre inédit entre egotrip et déc­la­ra­tion à sa belle Brux­elles. Avec en prime, un hom­mage à son grand-père.

Ce n’est pas le pre­mier fran­coph­o­ne invité chez les Alle­mands de Col­ors : son pote Lomepal, Siboy, Cha­ton, Eddy de Pret­to, Jok’Air, Sopi­co ou récem­ment Ichon ont eu leur ses­sion mono­chrome. Cro­co tou­jours flo­qué sur le coeur, Roméo arrive avec l’inédit “300” : flow ciselé, voix d’outre-tombe, gestuelle flu­ide et car­rée, charisme indé­ni­able. Un nou­veau titre pro­duit par Le Motel, où Roméo scan­de le nom de Brux­elles et mon­tre les mus­cles : “Tu dis qu’on va pas le faire / Ceux qui ont par­lé sont morts / Noyés dans l’océan de leurs promess­es / Pen­dant que je me ser­vais un ceau­mor”. “300” pour­rait faire par­tie d’un prochain album, atten­du au tour­nant pour l’année 2019 et digne suc­cesseur de Morale 2Luxe. Le rappeur de 25 ans surfe tout en haut de la vague belge qui défer­le sur toute l’Europe. En fin de morceau, Roméo Elvis rajoute des paroles pour ren­dre hom­mage à son grand-père, le fameux “Hen­ri” : “J’ai mod­i­fié la fin du son pour papi / Il est en train de par­tir / On s’occupera de mamie t’inquiète même pas […] T’auras quand même pas mal vécu / De là où t’es tu vois que j’casse des culs / J’voulais juste que tu m’voies rem­plir For­est” en référence à l’une des salles les plus mythiques de Brux­elles.

Depuis deux ans, Roméo Elvis nous prévient que “Brux­elles arrive”. Elle est main­tenant bien instal­lée, et on ne pour­ra pas dire qu’on n’était pas au courant. En con­cert ce soir aux Fran­co­folies de La Rochelle, le prodi­ge freak du rap belge con­tin­ue sa tournée des fes­ti­vals : il passera entre autres par Musi­lac, le Paleo, Ezper­an­zah!, le Forez­ti­val… Et il s’offrira l’Olympia le 8 novem­bre, pour un con­cert déjà com­plet.

 

(Vis­ité 1 168 fois)