En selle pour la première du festival Sans Les Mains !

Le fes­ti­val Sans les Mains ! allume la mèche pour sa pre­mière édi­tion, du 22 au 24 juin à Paris et Pan­tin. Un week-end entière­ment gra­tu­it pour ren­dre hom­mage au vélo et à sa cul­ture, autour de con­certs et d’événe­ments en tous genres.

Eddy Mer­ckx écra­sait les pédales, Jacques Anquetil les cares­sait. L’un et l’autre étaient de grands cham­pi­ons : à Sans les Mains ! peu importe le style et le niveau, tout le monde est bien­venu. L’événe­ment se veut fédéra­teur, pour rassem­bler “les voyageurs à pédales, les cour­siers, les mail­lots à pois et les accros au Vélib’, parce qu’on partage davan­tage qu’une trace de cam­bouis sur notre jambe de pan­talon.” Au pro­gramme? Des ses­sions ride pour tous les niveaux, des quizz sportifs, des all­ey­cats (cours­es d’ori­en­ta­tion à vélo) et même une parade géante à tra­vers la ville. Mais aus­si des con­férences, des ate­liers et des projections.

Et évidem­ment, des con­certs : Pointe Lumière (une moitié de Cité Lumière, une autre de Pointe du Lac) jouera un live tout en créa­tion syn­thé­tique qui vous rap­pellera les belles heures de Kraftwerk ; l’amoureux du Tour de France qu’est Didi­er Wampas pro­posera un “Didi­er Set” punk’n’roll, et Top­per Harley passera quelques dis­ques six­ties, entre soul et péri­ode yéyés. Il fau­dra rejoin­dre le pelo­ton le same­di soir sur la ter­rasse du Tra­ben­do, avec Black­mail, Piz­za­y­olo Cycling Club et DJ Railleur (DJ ses­ts) et enfin un live de C.A.R. En somme, une soirée idéale pour se refaire la cerise après les efforts four­nis tout au long de la journée.

Plus d’in­fos sur l’event Face­book 

(Vis­ité 276 fois)