Crédit photo : Laura Blanc

Amelie Lens, Folamour et baby-foot humain à l’Evasion Festival

Un fes­ti­val au bord de l’eau à quelques kilo­mètres de Lyon ! Le top, non ? La troisième édi­tion de l’Eva­sion Fes­ti­val pren­dra place à la plage privée de l’A­tol dans moins d’un mois. Située dans le Grand Parc Miri­bel Jon­age à Vaulx-en-Velin, elle est acces­si­ble en trans­ports en com­mun depuis Lyon. Annon­cé pour les 6 et 7 juil­let, le fes­ti­val pro­pose une pro­gram­ma­tion élec­tro riche et un bon nom­bre d’ac­tiv­ités en tous gen­res. Tout ça, les pieds dans le sable ! Tout comme l’an­née dernière, trois scènes thé­ma­tiques sont à retrou­ver en fonc­tion du lieu et du genre de musique : house, dis­co et funk à la Plage, tech­no dans la Clair­ière et trance dans le Bois.

Pen­dant ces deux jours de fes­tiv­ités durant jusqu’à 5h du matin, la Plage accueillera Motor City Drum Ensem­ble et sa série de titres “Raw Cuts” à la fois futur­istes et rétro, le DJ de Detroit Omar S, la Cana­di­enne Jay­da G et autres Stakhan, Folam­our et Move D. La Clair­ière ver­ra quant à elle défil­er les machines des têtes d’af­fiche Amelie Lens, Jeff Mills et KiNK le same­di. Le ven­dre­di ne sera pas en reste avec la tech­no alle­mande de Rød­håd et Kr!z, fon­da­teur du label Token. Du côté du Bois, la trance sera à l’hon­neur avec Free­dom Fight­ers, les Parisiens de Hilight Tribe mais aus­si DJ Tris­tan, Per­fect Stranger et DRVSH, en terre natale.

En par­al­lèle de tous ces artistes, le fes­ti­val annonce de nom­breuses activ­ités, dignes d’un camp de vacances esti­val. Un parc aqua­tique avec tobog­gans, tram­po­lines et par­cours d’ob­sta­cles sera instal­lé aux abor­ds de la plage. Mais ce n’est pas tout : une tyroli­enne, un baby-foot humain (on aimerait voir ça !), un tournoi de pétanque et des dif­fu­sions de la Coupe du monde de foot­ball sont prévus.

Bonne nou­velle : TSUGI vous fait gag­n­er des pass 2 jours pour le fes­ti­val par ici.

Crédit pho­to : Lau­ra Blanc

Toutes les infor­ma­tions sur le fes­ti­val sont à retrou­ver ici.

(Vis­ité 460 fois)