En soutien aux artistes, Bandcamp renonce à sa part sur les ventes de disques

Update 29/04 : Dans une nou­velle annonce du 27 avril, Band­camp a annon­cé vouloir renou­vel­er cette opéra­tion le pre­mier ven­dre­di de chaque mois pen­dant trois mois. Ain­si, le 1er mai, le 5 juin et le 3 juil­let, le site renon­cera à ses parts sur les dis­ques et pro­duits dérivés achetés ce jour-là sur leur site, afin de soutenir les artistes et labels. Cela se fera encore une fois de minu­it à minu­it selon l’heure de la côte Paci­fique des États-Unis, soit de 9h du matin à 9h le lende­main sur notre fuse­au horaire. Lors de la journée du 20 mars, les serveurs du site n’avaient pas pu con­tenir la masse d’a­cheteurs venus soutenir les artistes, provo­quant une brève inter­rup­tion de l’ac­tiv­ité du site. On ne peut qu’e­spér­er que la plate­forme en ait tiré des enseigne­ments. Comme tou­jours, l’an­nonce s’ac­com­pa­gne de con­seil à des­ti­na­tion des fans et des artistes, rap­pelant notam­ment qu’il est pos­si­ble de pay­er plus que la somme demandée, ou de ven­dre la total­ité de sa discogra­phie en un seul bun­dle.

Update 24/03 : Hier soir, Band­camp a annon­cé qu’en­v­i­ron 800 000 pro­duits ont été achetés sur son site durant cette journée du ven­dre­di 20 mars, pour une somme 4,3 mil­lions de dol­lars (soit pas loin de 4 mil­lions d’eu­ros), soit 15 fois plus que lors d’un ven­dre­di habituel. La plate­forme de musique en ligne avait décidé, en sit­u­a­tion de con­fine­ment, de revers­er directe­ment et en total­ité les gains de cette journée aux artistes.

En plus des vic­times, l’épidémie actuelle de coro­n­avirus a égale­ment un impact économique sur l’in­dus­trie de la musique. Les musi­ciens sont aus­si lour­de­ment touchés : l’an­nu­la­tion de con­certs, en par­ti­c­uli­er, représente un énorme manque à gag­n­er pour des artistes qui ne vendent plus de dis­ques. Pour les soutenir, mais aus­si pour attir­er l’at­ten­tion sur cette sit­u­a­tion dif­fi­cile, Band­camp renonce, pen­dant toute la journée de ven­dre­di 20 mars, à sa part sur les revenus des ventes des œuvres disponibles sur sa plate­forme, selon un arti­cle pub­lié le 17 mars sur leur site.

Pen­dant 24h, tout achat fait sur la bou­tique en ligne prof­it­era dans sa total­ité aux artistes et aux labels. Si cela ne suf­fi­ra sans doute pas à com­penser les pertes, cet apport peut néan­moins faire la dif­férence pour un musi­cien pré­caire. “Cela peut paraître sim­pliste, mais le meilleur moyen d’aider les artistes, c’est avec votre sou­tien financier” résume Ethan Dia­mond, PDG de Band­camp, dans ce même arti­cle.

Ce dernier annonce qu’il ne va pas s’ar­rêter là, et qu’il imag­ine déjà de futures actions. Il donne égale­ment plusieurs con­seils aux acheteurs et aux artistes, rap­pelant notam­ment que la bou­tique pro­pose d’of­frir des dis­ques à ses proches, et de pay­er plus que le mon­tant demandé, et sug­gérant aux artistes et labels de sor­tir des inédits ou live pour leurs fans. Le moment sem­ble bien choisi pour enfin aller creuser dans ce gigan­tesque cat­a­logue, qui pro­pose bien sou­vent du télécharge­ment en haute qual­ité sonore (WAV ou FLAC).

Par ailleurs, le label Hyper­dub (Kode9, Bur­ial, Nick Dwyer…) a décidé de revers­er directe­ment aux artistes dont les dates ont été annulées ses revenus issus des ventes sur Band­camp, sans rien pren­dre dessus, et ce jusqu’à la fin du mois de mars. Encore de belles ini­tia­tives à rajouter à la liste. Rap­pelons que les ini­tia­tives d’ac­teurs de la musique se mul­ti­plient depuis le début du con­fine­ment, avec des mix­es de Lau­rent Gar­nier, Manu le Malin et DJ Mar­celle, la “cloud rave” du Sucre, la gra­tu­ité d’ap­plis de Korg et Moog, ou l’événe­ment La Fête aux Bal­cons de ven­dre­di, dont Tsu­gi est parte­naire. Un front com­mun face au virus, dans le respect des règles san­i­taires.

(Vis­ité 1 472 fois)