© Alex Glushenko

En Ukraine, le ciel s’enflamme pour soutenir festivals, clubs et concerts

Des cen­taines de fais­ceaux lumineux ont été aperçus dans le ciel en Ukraine le 12 mai. Ces lumières visent à alert­er le gou­verne­ment sur la crise de l’industrie musi­cale nationale depuis la quar­an­taine.

Le 12 mai dernier, dans la nuit, la pop­u­la­tion ukraini­enne a pu assis­ter à un spec­ta­cle atyp­ique. Des cen­taines de fais­ceaux lumineux ont tra­ver­sé le ciel du pays. Selon IQ-Mag, env­i­ron 5 400 appareils d’é­clairage ont été util­isés, tous four­nis par des sociétés de loca­tion et de pro­duc­tion. Ces illu­mi­na­tions ont été réal­isées dans le cadre de la cam­pagne #Stop­Cul­tur­alQuar­an­tine.

Depuis deux mois désor­mais, l’industrie musi­cale ukraini­enne se trou­ve dans l’impasse à cause de la pandémie. Dans les prin­ci­pales villes du pays, dont Kiev ou Odessa, des dizaines d’organisations cul­turelles ont joint leurs forces pour appel­er le gou­verne­ment à éla­bor­er un plan de retour au tra­vail de l’industrie cul­turelle.

«Le gou­verne­ment n’a pas de scé­nario pour nous, pour plus de 250 000 per­son­nes — artistes, acteurs, musi­ciens, choré­graphes, organ­isa­teurs d’événe­ments, ciné­mas, agences événe­men­tielles, per­son­nel tech­nique lumière, son et scène, design­ers, opéra­teurs… Il existe des cen­taines de spé­cial­i­sa­tions et pro­fes­sions dans notre indus­trie, sans lesquelles il est impos­si­ble d’imag­in­er la vie cul­turelle mod­erne du pays aujour­d’hui », ont déclaré les organ­isa­teurs de ces illu­mi­na­tions dans un com­mu­niqué.

Les fais­ceaux vus du sol @Alex Glushenko

Par­mi les sociétés et asso­ci­a­tions con­cernées fig­urent Kyiv Music Days, organ­isa­teur de forums, con­férences et con­certs, les organ­isa­teurs de con­cert Concert.ua et Svit­lo Con­cert, le club Stereo Plaza et les fes­ti­vals UPark et Zaxid­fest. Le regroupe­ment se plaint notam­ment du plan étapes par étapes du gou­verne­ment : « Il est regret­table que dans le soi-disant plan par étapes, il n’y ait pas de place et de règles pour notre méti­er », a déclaré Denys Ryn­skyi, fon­da­teur du Event Indus­try Forum, dans un com­mu­niqué.

Le 29 avril, une cen­taine d’entrepreneurs avaient déjà man­i­festé dans les rues de Kiev pour deman­der un assou­plisse­ment des restric­tions. Le gou­verne­ment ukrainien avait ain­si assou­pli les restric­tions de quar­an­taine du 11 au 12 mai pour cer­taines entre­pris­es et sous cer­taines con­di­tions. Cela con­cer­nait notam­ment les infra­struc­tures extérieures des bars et restau­rants, ain­si que cer­tains mag­a­sins ne dépas­sant pas les 300 mètres car­rés. Aucune men­tion d’as­sou­plisse­ment donc des rassem­ble­ments cul­turels

Toute­fois, selon le Kyiv Post, la quar­an­taine nationale, dont la fin était prévue pour le 22 mai, devrait encore dur­er. Le Pre­mier min­istre Denys Shmy­hal et la min­istre de la San­té Maksym Stepanov n’ont pas don­né de nou­velles dates. Toute­fois, la min­istre a déclaré que les restric­tions seront de nou­veau assou­plies à par­tir du 22 mai. Dans un arti­cle paru ce matin dans le Kyiv Post, le bilan mati­nal du 15 mai en Ukraine recen­sait 17 330 cas con­fir­més, dont 483 nou­veaux, pour 476 décès.

(Vis­ité 1 207 fois)