Skip to main content
Crédit : Chris Phillips
19 avril 2018

Exclu : « Gone » par La Fraicheur, entre électro et techno, entre Berlin et Detroit

par Clémence Meunier

Elle intrigue La Fraicheur. Rien qu’avec son pseudo, entre expression de petite frappe so 2015 et pub Airwick. Un surnom plein d’ironie ? Cette Française ne donne pourtant pas dans la musique humoristique. Au fil de quelques EPs et surtout de nombreux sets offerts un peu partout dans le monde, Perrine de son vrai (pré)nom tape plutôt dans le dur, entre techno et électro. La preuve avec « Gone », presque sept minutes offensives et toutes en tension, où l’écho des claps semble déjà se répercuter sur les murs suintant d’un hangar et où un drôle de break offre une grosse outro presque mélancolique au morceau. Le titre, à découvrir aujourd’hui en exclu sur tsugi.fr, est extrait de son premier album, Self Fulfilling Prophecy, attendu pour le 22 juin sur InFiné. Et si La Fraicheur a quitté la France pour s’installer à Berlin il y a six ans, découvrant par la même l’intense vie nocturne de la capitale allemande (elle est notamment DJ résidente des clubs Wilde Renate et Mensch Meier), c’est de l’autre côté de l’Atlantique qu’il faut chercher l’inspiration derrière Self Fulfilling Prophecy : la productrice a pu profiter d’une résidence de six semaines l’été dernier dans les studios d’Underground Resistance, le légendaire crew de Detroit. L’occasion de s’essayer au field recording dans les grands hangars industriels entourant le studio, de rencontrer Mike Banks (alias Mad Mike), de bidouiller les machines sur lesquelles des morceaux cultes d’UR ont été composés. Le disque d’une Berlinoise d’adoption, composé à Detroit et sortant sur un label parisien ? Elle est peut-être là, cette fameuse fraîcheur : ne garder que le bon de la mondialisation et en tirer un premier single ultra prometteur.

Pour encore plus percer le mystère, Tsugi Radio invitera La Fraicheur ce vendredi 20 avril pour une interview dans le cadre de notre émission en direct du festival Panoramas à Morlaix (rendez-vous à 21 heures sur tsugi.fr !). De quoi discuter techno bien sûr, mais aussi engagement, Self Fulfilling Prophecy étant parsemé de messages politiques et féministes. La Fraicheur participera d’ailleurs à une discussion avec Maud Geffray sur la place des femmes productrices dans la musique ce dimanche 21 avril à la Maison Sonos pour le Disquaire Day.

Toutes ses prochaines dates :

20 avril — Panoramas Festival — Morlaix — France

21 avril – 1988 Club – Rennes – France

27 avril — Paco Tyson — Nantes — France

16 juin – Aluna Festival – Ruoms – France

28 juin — Fusion Festival — Lärz — Allemagne

30 juin – Demon d’Or Festival – Poleymieux au Mont D’Or – France

1 juillet — Rockorama Festival — Toulon — France

22 juillet — Monis Rache Festival — Tutow — Allemagne

3 aout – Garbicz Festival – Garbicz – Pologne

25 aout — Terra Incognita Festival — Carrelles – France

Visited 21 times, 1 visit(s) today