Skip to main content
15 février 2017

Exclu : Jacques explique la construction de son live « Phono-chose »

par Clémence Meunier

Il ne tape pas sur des bambous, mais presque : pour construire ses lives improvisés, Jacques récupère toutes sortes d’objets du quotidien, leur accole un micro-contact… Et en fait un morceau. Bomber Pain Surprises (son label) sur le dos, il fouille dans le débarras du squat L’Amour à Bagnolet, improvise, enregistre, puis monte sur scène pour encore plus d’improvisations. Le pire, c’est ça marche superbement bien, en live comme en studio – comme le disent les commentaires les plus populaires sous sa vidéo de « Dans la radio », il y a de quoi écouter ces « ouais ouais ouais nan nan nan » en boucle.

Tout ce petit cheminement, de la cave à la scène, on le voit dans le troisième épisode de la web-série French Waves, qui pour rappel s’intéresse chaque semaine à un titre ou un artiste marquant de la scène française. Après Rone et son « Bora (Vocal) », Bob Sinclar et « Love Generation », Jacques et ses lives « Phonochose », ce sera au tour de Motorbass (le duo pré-French Touch composé de Philippe Zdar et Etienne de Crécy – ensuite, Zdar formera Cassius avec Boombass, tandis que de Crécy lancera Superdiscount) de passer devant la caméra de French Waves.

A noter que French Waves (projet regroupant la web-série ci-dessous, un documentaire, une future plate-forme digitale, une tournée…) organise une bien belle soirée le jeudi 23 février. Au programme : projection du documentaire French Waves au Grand Rex, échange avec les artistes, puis, dès minuit, rendez-vous au Rex Club avec Busy P, Canblaster, Clara 3000, Fred Agostini et des guests surprise ! Toutes les infos sont à retrouver sur la page Facebook de French Waves.

Visited 57 times, 1 visit(s) today