Exhibition London : le futur club londonien avec une capacité de 3 000 personnes

Un lieu dif­férent mais une idée sim­i­laire. Deux ans après l’ouverture de Print­works, Broad­wick Venues, l’entreprise der­rière le club lon­donien, se lance dans un nou­veau pro­jet. La con­struc­tion de Exhi­bi­tion Lon­don devrait démar­rer ce mois‐ci, avec une ouver­ture espérée fin 2019. Et le con­cept reste à peu près le même, mais en plus grand. Là où Print­works affiche une capac­ité d’accueil de 2 500 per­son­nes, la nou­velle boîte devrait en con­tenir 500 de plus. Ajoutez‐y plus de 3 000 mètres car­rés, deux étages et plusieurs salles, et vous avez ce qui pourrait‐être une des boîtes sen­sa­tions en 2020.

Lieu choisi : les Dim­co Build­ings. A l’ouest de la cap­i­tale anglaise, ces édi­fices sont situés à côté du cen­tre com­mer­cial West­field Lon­don, dont l’entreprise pro­prié­taire par­ticipe égale­ment au nou­veau pro­jet de club. Jusqu’alors fer­més au pub­lic, leur empreinte dans la pop cul­ture est néan­moins impor­tante : c’est notam­ment là où a été tourné une scène de Qui veut la peau de Roger Rab­bit sor­ti en 1988. De quoi ramen­er les fêtards à des sou­venirs d’enfance. Et si ces lieux seront doré­na­vant régulière­ment pris d’assaut par les noc­tam­bules en tout genre, leur fonc­tion ini­tiale était d’abriter une cen­trale élec­trique du métro lon­donien. Un réc­it orig­inel ancré dans l’underground, par­fait pour n’importe quel club.

(Vis­ité 249 fois)