Skip to main content
© Europavox 2022 / Thibaut Chapotot
14 décembre 2022

Festivals et JO 2024 : les ministres rassurent, des zones d’ombre persistent

par Emma Grandjean

L’été 2024 avait prévu d’être chargé, mais entre les Jeux Olympiques et les festivals, Gérald Darmanin avait laissé présager l’annulation d’événements musicaux. Pourtant la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak vient d’annoncer de simples ajustements de dates, et plusieurs cas compliqués encore à l’étude. 

L’annonce avait scandalisé une bonne partie de la filière musicale. En octobre dernier, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin affirmait qu’il allait falloir renoncer aux grands événements pour concentrer les forces de sécurité à Paris lors des Jeux Olympiques. Mais que nenni ! Lors d’une interview accordée au Parisien, la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak a souligné l’importance « de pouvoir se projeter dans l’été 2024 en conciliant la culture, la vitalité culturelle de l’été et les Jeux olympiques ». Plusieurs festivals seront donc maintenus pendant l’été 2024, mais ne pourront pas se dérouler entre le 18 juillet et le 11 août, période occupée par les JO.

 

À lire aussi sur Tsugi : Les JO 2024 et Gérald Darmanin auront-ils la peau des festivals ?

 

Ainsi, le festival d’Avignon, les Francofolies, les Vieilles Charrues, l’Interceltique de Lorient, les Eurockéennes et le Hellfest n’auront pas lieu aux dates habituelles. « Les Vieilles Charrues passent au week-end d’avant par exemple, l’Interceltique de Lorient pourrait se décaler après le 11 août. Le Festival d’Avignon va aussi commencer plus tôt », a indiqué la ministre. 

Si certains events ont trouvé des alternatives et un dénouement positif, d’autres sont encore à l’étude. Organisé sur l’hippodrome de Longchamp à Paris, le festival Lollapalooza continue d’être « un cas compliqué parce qu’il est en Île-de-France et se tient pendant les épreuves olympiques ». Pour Rock en Seine, même problème. L’évènement francilien doit avoir lieu pendant les Jeux paralympiques. 

La ministre précise que, sans apporter de nouvelles issues, « il y aura peut-être certaines annulations ». Avec le ministre de l’Intérieur et la ministre des Sports, Rima Abdul-Malak cherche toutefois d’autres solutions. Des écarts de dates et des modifications de format des festivals sont envisagés. Concernant les événements « habituellement sécurisés par des forces locales ou départementales », ils ont vocation à se maintenir, toujours d’après le ministère de la Culture. Cette annonce à de quoi en rassurer plus d’un : vous pourrez encore faire la tournée des festivals en 2024 ! 

Visited 65 times, 1 visit(s) today