Floorplan lors du Sonar Festival (2017)

Floorplan dévoile un nouvel EP ainsi que la date de son tout premier live

Quand la tech­no est une affaire de famille. Dif­fi­cile d’imag­in­er un duo aus­si cool que celui de Floor­plan. Der­rière ce nom se cache Robert Hood, pio­nnier de la tech­no min­i­mal­iste de Detroit, et nul autre que sa fille Lyric (si, si). Le père ayant lui-même gran­di dans une famille de musi­ciens (son père jouait du piano comme de la trompette, sa mère était chanteuse de blues), il ne pou­vait que trans­met­tre cette fibre à sa fille. Jusqu’à ce qu’elle le rejoigne der­rière les platines. “Elle apporte le sel, moi le poivre. Alors nous mixons le tout. Son lab­o­ra­toire est dans sa cham­bre et moi j’ai un stu­dio de l’autre côté de la mai­son. Alors je lui dis d’aller dans son labo et de créer, et je vais dans le mien et je fais de même. Et on com­pare. C’est assez fou comme on se com­plète. Elle est une enfant de la house mais elle a aus­si gran­di avec James Brown, Michael Jack­son, Prince, la musique et le jazz. Elle a une sen­si­bil­ité plutôt old-school.” rap­porte le producteur.

Aujour­d’hui, le duo revient deux nou­veaux titres empreints de cette vibe intem­porelle de Detroit. “So Glad” asso­cie les sons clas­siques de Floor­plan avec les voix d’un gospel entier, sur une dis­co house tail­lée pour l’été. “I Feel Him Mov­ing”, de son côté, plus ryth­mé, ren­voie à une house plus sèche, comme celle de Chicago.

Robert Hood sera en con­cert au fes­ti­val Pea­cock Soci­ety au Parc Flo­ral de Paris. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book de l’évène­ment

(Vis­ité 426 fois)