Foals — What Went Down

A? l’image du phe?nix, Foals renai?t de ses cen­dres. Non pas que les Bri­tan­niques se soient consume?s, mais durant les deux anne?es qui nous se?parent de Holy Fire, ils ont plonge? dans une obscu­rite? choisie de laque­lle nous tre?pignions d’impatience de les voir s’extirper. Ras­sas­ie?, l’animal a? dix pattes est de retour avec What Went Down, quatrie?me album sul­fureux dont le pre­mier extrait, le rugueux “What Went Down”, nous avait fait saliv­er tels des lions en cage. Les neuf autres titres de cet album enreg­istre? dans l’e?crin sud­iste de La Fab­rique s’ave?rent e?tre autant de piqu?res d’insuline. Foals a fouille? le tre?fonds de son a?me et en a tire? des morceaux a? la vio­lence incon­testable, mais pas que. Aux enrage?s “Snake Oil”, dont la basse n’est pas sans rap­pel­er les Black Keys, “Alba­tross” et “Moutain At My Gates” succe?dent la pop tour­bil­lon­nante de “Birch Tree”, l’exotisme des sons african­isants de “Night Swim­mers”, la me?lancolie d’une com­plainte plu­vieuse, “Lon­don Thun­der” ou encore l’envole?e sym­phonique de “A Knife In The Ocean”. Autant de fluc­tu­a­tions musi­cales qui prou­vent que chez Foals, chaos et quie?tude coex­is­tent a? mer­veille. Mieux, la cohab­i­ta­tion n’a jamais e?te? aus­si ful­gu­rante.

(Vis­ité 62 fois)