France Gall, tu l’aimes ou tu la quittes” : quand Lyon résiste pour les migrants

Des repris­es de France Gall par des artistes de la scène lyon­naise, pour un double-album en prix libre, en sou­tien aux migrants pré­caires. Voilà le pro­jet porté par les col­lec­tifs RESF 69 (Réseau Édu­ca­tion Sans Fron­tières) et Jamais Sans Toit : la com­pi­la­tion “France Gall, tu l’aimes ou tu la quittes”.

L’idée est née de leur amour pour les chan­sons de France Gall autant que d’une aver­sion pour la poli­tique de Gérard Col­lomb, actuel min­istre de l’In­térieur et ex-maire de Lyon. Tout a été réal­isé et pro­duit de manière bénév­ole. Un joyeux pot-pourri de 37 artistes pour 40 cov­ers de la (très) regret­tée France Gall : de l’élec­tro, pas mal d’am­bi­ent, des touch­es de new wave … Des nappes de syn­thé cheap, de boîtes à rythmes plutôt que des bat­ter­ies, de la folk roman­tique et même du punk qui tâche. On retrou­ve évidem­ment des tubes “Laisse tomber les filles”, “Si maman si”, “Résiste” ou “La déc­la­ra­tion d’amour” mais aus­si des chan­sons plus con­fi­den­tielles comme “Par plaisir” ou “Bébé requin”.

La com­pi­la­tion est donc en prix libre sur Band­camp, les béné­fices sont directe­ment rever­sés à RESF 69 et Jamais Sans Toit. Au regard de l’en­gage­ment dont elle a fait preuve au long de sa car­rière, il ne fait aucun doute que la belle Isabelle (aka France) Gall aurait soutenu l’ini­tia­tive de tout son coeur. Décou­vrez le Vol­ume 1 dès main­tenant, le sec­ond en suiv­ant ce lien.

(Vis­ité 848 fois)