Guns, réseaux et paraître dans “La Thune”, le nouveau clip d’Angèle

Troisième clip et nou­veau coup de foudre pour la sur­douée de la pop belge. Après “La Loi de Mur­phy” et “Je veux tes yeux”, Angèle dévoile un amour de clip ultra‐kitsch pour sa chan­son “La Thune”, extrait de son pre­mier album atten­du pour octo­bre.

A chaque sor­tie d’Angèle, c’est Inter­net tout entier qui frémit. Son nou­veau clip, réal­isé par Aube Per­rie, ne devrait pas déroger à la règle. Exit donc Char­lotte Abramow, réal’ sur ses deux pre­mières vidéos, qui s’est tout de même occupée de la pho­togra­phie. Dans un clip encore une fois très col­oré, on voit Angèle enchaîn­er les braquages, en arbo­rant tou­jours un large sourire. A défaut d’être effrayées, ses vic­times s’empressent de pren­dre des self­ies avec la nou­velle Calami­ty Jane, pour ali­menter leurs comptes Insta­gram. La Belge met en joue le côté mal­sain des réseaux soci­aux : “je m’y mon­tre beau­coup… J’apprends, encore aujourd’hui, à faire atten­tion à ça”, racontait‐elle dans son inter­view pour Tsu­gi. Son frère Roméo Elvis appa­raît rapi­de­ment à l’image, dans le rôle d’un serveur.

La Thune” par­le des liens qui se tis­sent entre argent et réseaux soci­aux, surtout chez les musi­ciens: “tu peux rapi­de­ment y faire des choses peu intè­gres pour faire de la thune. Comme en musique d’ailleurs, en faisant de la merde tu peux facile­ment gag­n­er de l’argent, c’est quelque chose qui me fait très peur – c’est en pen­sant à ça notam­ment que j’ai écrit cette chan­son.” Un titre qui dis­sèque le côté per­vers de la course aux likes, sur un son pop chaloupé aux influ­ences reg­gae. Le tout soutenu par des paroles sim­ples et un sens inné de la mélodie. On vous garan­tit que l’air vous trot­tera dans la tête jusqu’à l’obsession.

Retrouvez‐la en con­cert au Fnac Live le 6 juil­let, ou encore le 23 novem­bre au Tri­anon. Plus d’infos sur sa page Face­book 

 

(Vis­ité 1 328 fois)