© DR

Handicap International et Forum réfugiés réunissent Agoria, Terrenoire…

Forum réfugiés et Hand­i­cap Inter­na­tion­al investis­sent le théâtre de Fourvière à Lyon le 31 juil­let prochain pour La Nuit de la Sol­i­dar­ité inter­na­tionale et célébr­er leurs quar­ante ans, en com­pag­nie de Ter­renoire, Ago­ria, Irma, Kari­mouche et Sanseverino.

Le 31 juil­let prochain est une date anniver­saire. Forum réfugiés et Hand­i­cap Inter­na­tion­al fêtent leurs quar­ante ans lors de la Nuit de la Sol­i­darité Inter­na­tionale. Le pre­mier agit en France depuis 1982 pour l’accueil des réfugiés et la défense du droit d’asile, mais aus­si dans cer­tains pays d’origine pour pro­mou­voir les droits humains, l’état de droit et la démoc­ra­tie en rai­son de son statut con­sul­tatif auprès de l’ONU. Quant au sec­ond, il oeu­vre aux côtés des per­son­nes hand­i­capées et vul­nérables dans des sit­u­a­tions de pau­vreté et d’ex­clu­sion, de con­flits et de cat­a­stro­phes. Alors pour mar­quer le coup, les deux asso­ci­a­tions investis­sent le théâtre romain de Fourvière, juste après le fes­ti­val des Nuits de Fourvière, pour sen­si­bilis­er à leurs caus­es, partager des témoignages mais aus­si rassembler.

Et pour rassem­bler, Forum réfugiés et Hand­i­cap Inter­na­tion­al ont con­vié des artistes bénév­oles de renoms et de tous hori­zons. On retrou­ve l’autrice-compositrice, musi­ci­enne et pro­duc­trice camer­ounaise Irma, qui a sor­ti en mai dernier son quatrième album Douala Paris, album mêlant influ­ences folk et afro-pop. Kari­mouche, artiste orig­i­naire d’An­goulême, est égale­ment à l’af­fiche. Il mélange les sonorités, du manouche aux mélodies berbères, en pas­sant par le reg­gae et le hip-hop, avec une touche d’hu­mour. Tou­jours dans le style musique et trait d’hu­mour, on retrou­ve le maître dans l’art, San­sev­eri­no. Et puis deux groupes/artistes fig­ures de la région Rhône-Alpes : les deux frères stéphanois de Ter­renoire qui puisent dans pop, hip-hop et beats électro sur de mag­nifiques textes en français, et le DJ lyon­nais Ago­ria qui pro­duit une techno-house min­i­male aux influ­ences améri­caines. Que de beau monde, et pour une si belle cause !

Pour avoir plus d’in­for­ma­tions sur cette soirée car­i­ta­tive et fes­tive, c’est par ici.

(Vis­ité 127 fois)