©Aron Farkas

Il y a tout ce qu’on aime dans cette programmation du MIDI Festival 2021

Le MIDI Fes­ti­val revient bien cette année (les 23, 24, et 25 juil­let) avec une mag­nifique pro­gram­ma­tion qui annonce une aven­ture énervée.

MIDI

Co-produit par Tsu­gi, c’est au MIDI fes­ti­val qu’on se rend cet été pour trois jours ensoleil­lés ryth­més de musique, de bonne humeur, et placés sous le signe de la décou­verte musi­cale. Depuis 2005, il attire tous les amoureux de pop aven­tureuse et de musiques émer­gentes dans ce petit coin de par­adis qu’est la ville de Hyères et l’île de Por­querolles. Et comme si le bord de mer n’était pas un cadre suff­isant, les con­certs se déroulent en divers lieux orig­in­aux et pro­tégés de l’urbanisme : le site archéologique d’Olbia, anci­enne forter­esse de la Grèce antique, le chapiteau de la fête foraine de la ville ain­si que la fon­da­tion Carmi­gnac, juchée sur l’île de Por­querolles, réserve naturelle et pro­tégée de la Côte d’Azur.

Cette année, le MIDI remet le paquet avec une belle pro­gram­ma­tion, témoignage d’une scène actuelle à cheval entre R’n’B, musique élec­tron­ique et rock indé. En let­tres cap­i­tales sur l’affiche de cette édi­tion, on retrou­ve Shy­girl, rappeuse lon­doni­enne, DJ, com­positrice, cofon­da­trice du label NUXXE (avec Coucou Chloé) et artiste Tsu­gi à suiv­re. On apprend égale­ment la présence de Bil­ly Nomates, jeune anglaise qui porterait à mer­veille le slo­gan « un pogo sinon rien » tant ses sonorités don­nent envie de s’y attel­er. Ou encore Quinze­Quinze, col­lec­tif français en prove­nance directe d’Amiens flir­tant entre jam ses­sion, R’n’B et groove psy­chédélique pour provo­quer pas mal de déhanchés plus ou moins maîtrisés sur le site archéologique d’Olbia.

Pour­suiv­ons les réjouis­sances avec le duo franco-américain bien bar­ré Faux Real ou encore The Lounge Soci­ety, le quatuor anglais repéré entre autres par Fontaines D.C qui s’encre d’ores et déjà dans la sphère promet­teuse du rock bri­tan­nique (Squid ou New Road). Enfin Oklou, égale­ment artiste Tsu­gi à suiv­re, qui n’hésite pas à pouss­er les lim­ites de la pop, du R’n’B et des musiques expérimentales…

 

À lire également
🤝 Myd : “J’aime bien être à poil ; je me suis mis à nu avec ce disque.”

 

Rajouté à la dernière minute, MYD accom­pa­g­né de son groupe qui vient com­pléter ce line-up, sans aucun doute pour nous inter­préter en live son nou­v­el album paru il y a tout juste un mois. C’est aus­si This Is The Kit et Por­ridge Radio qui apporteront une touche acous­tique à ces réjouis­sances très élec­tron­iques, avec le rock indie pra­tiqué par les deux for­ma­tions, la pre­mière sur le ver­sant folk, l’autre aux ten­dances punk. Enfin, le Bri­tan­nique Poté vien­dra jouer la bass music infusée de pop de son nou­v­el album à paraître le 4 juin, alors qu’il fai­sait récem­ment du remous pour sa col­lab­o­ra­tion avec Damon Albarn de Goril­laz, ain­si que son superbe Col­ors Show.

Mais au delà de la pro­gram­ma­tion, on est surtout ravis que le fes­ti­val se tienne bien et de pou­voir vous y retrou­ver très vite.

Billetterie

©J. Veyssade

Le site archéologique d’Ol­bia à Hyères

La fon­da­tion Carmi­gnac sur l’île de Porquerolles

(Vis­ité 1 065 fois)