Skip to main content
Crédit : Jonathan Livingston
21 mai 2019

J-3 avant le Bon Air festival : 5 bonnes raisons de descendre à Marseille ce week-end

par Lolita Mang

J-3 avant le lancement de la quatrième édition du festival Le Bon Air à Marseille. Et vous n’avez toujours pas vos billets. Encore besoin d’être convaincus ? Voici cinq raisons de sauter dans un train pour rejoindre la côte méditerranéenne ce week-end.

La programmation

Pour souffler ses quatre bougies, le festival a choisi des invités de qualité. De Berlin avec le producteur Boys Noize à Hambourg avec l’électro sombre de Helena Hauff, sans oublier nos valeurs sûres nationales avec Jennifer Cardini et le très hardcore Manu le Malin, en passant par la techno agressive et brutale de I Hate Models. Pour les amateurs de house, pas de panique : David Vunk et ses inspirations disco seront là, ainsi que Jayda G. Au‐delà de ces quelques têtes d’affiche, l’organisation met un point d’honneur à mettre en avant les collectifs en devenir. Au programme : Metaphore Collectif, PailletteS et Dmood. La parité fait également partie de ses priorités puisque sa programmation artistique a été pensée en conséquence.

Le lieu exceptionnel

Autrefois Manufacture Impériale de Tabac, la Friche de la Belle de Mai a été sauvée dans les années 90, transformée en un lieu de création et d’innovation qui regroupe aujourd’hui près de 400 artistes et producteurs. Sur ses 10.000 m2 se côtoient cinq salles de spectacles et de concert, des jardins partagés, une librairie, une crèche et un toit terrasse. Une cathédrale industrielle transformée en temple de la musique. Un parking devient une immense warehouse, un restaurant comme un havre de paix… sans oublier les scènes de la ballroom, de la boîte ou encore de la boule à facettes. Un lieu multiple et impressionnant à pour profiter du coucher de soleil au bord de la mer Méditerranée.

Le public marseillais

Avec plus de 60% de public en provenance de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est peu dire si les riverains sont fiers de leur festival. L’occasion de rencontrer un tas de personnes chaleureuses et souriantes, élevées au son des cigales. Préparez-vous à siroter un — ou plusieurs — bon(s) pastis. Les collectifs locaux comme Metaphore, Dmood et PailletteS sont prêts à se battre pour proposer une offre culturelle de qualité et diversifier. De leur côté, les Marseillais ont le sens de la fête que ce soit dans un bunker, un club, sur un terrain vague etc… Des nuits agitées en perspective.

La scénographie et le Funktion One

Non seulement le festival s’est offert cinq scènes pour offrir une véritable expérience tant visuelle que sonore. Le leitmotiv ? Bousculer les codes. Adieu scénographie traditionnelle, bonjour expérience aussi spectaculaire qu’inattendue. Cette année, couleurs, formes, écrans, lasers, techniques de camouflage et illusion d’optique s’entremêlent pour créer des atmosphères propre à l’expérience que les festivaliers s’apprêtent à vivre. Le Bon Air s’est également équipé du système son Funktion One. C’est dans un tout nouveau lieu, la Warehouse, que ce petit bijou sera installé, pour des nuits inoubliables. Plus grande et plus aérée, cette salle de 1.250 m2 va propulser le festival dans une autre dimension. Tout cela sans oublier les autres lieux iconiques du Bon Air, entre la boîte, la ballroom ou encore la boule à facettes. Et surprise, toutes seront équipées avec Funktion One. Attention aux oreilles.

Découvrir Marseille

Avant que les portes de la Friche ne s’ouvrent, ce sera l’occasion de se perdre dans les rues de Marseille, que ce soit le long de la corniche Kennedy, entre les murs du MuCEM, de la Cité Radieuse, ou encore dans les criques secrètes des Calanques. Faire apéro à Malmousque ou encore se balader dans le panier. Les possibilités sont infinies.

Plus d’informations sur l’événement Facebook du festival. Billetterie en ligne sur ce lien.

Visited 10 times, 1 visit(s) today