Skip to main content
11 février 2019

Justice, H.E.R., Childish Gambino : les gagnants des Grammy Awards 2019

par Victor Goury-Laffont

A la manière des Victoires de la Musique, les Grammy Awards – la grande cérémonie américaine de prix musicaux – sont souvent vus comme étant devenus un vaste concours de popularité. Mais ils nous réservent cependant, de temps à autre, d’agréables surprises, comme une victoire d’Aphex Twin en 2015. Hier se tenait la 61ème édition de cette cérémonie. Et pour ce qui nous intéresse le plus, on notera tout d’abord que les Français de Justice sortent vainqueurs de la catégorie meilleur album dance/électronique pour Woman Worldwide sorti en août dernier. Une version studio de titres du duo, remixés au cours de la tournée du même nom.

Autre gagnante notable : H.E.R (rien à voir avec l’excellent groupe made in France). Ayant échoué dans les catégories album de l’année et meilleur nouvel artiste, elle obtient cependant la statuette de la meilleure performance R&B pour son morceau « Hard Place ». Ce n’est pas forcément une surprise, mais Childish Gambino a lui aussi raflé quelques récompenses. « This Is America » est nommée meilleure chanson et meilleur enregistrement de l’année, deux des catégories phares des Grammys. Le morceau empoche également le titre de meilleure performance rap, et, sans surprise, de meilleur clip de l’année.

Parmi les autres catégories importantes, la chanteuse country Kacey Musgraves obtient le meilleur album de l’année pour Golden Hours. Autre fait marquant : Cardi B devient la première femme à remporter le meilleur album rap de l’année avec un projet solo, Invasion Of Privacy. En 1997, Lauryn Hill s’était démarquée dans cette catégorie, mais dans le cadre de son groupe, The Fugees.

Visited 22 times, 1 visit(s) today