© Arthur Dubar

La Ferme Électronique : techno, patrimoine et terroir

Du 2 au 4 sep­tem­bre, La Faîte organ­ise un fes­ti­val élec­tron­ique dans une anci­enne ferme pour un week­end tech­no au milieu des champs. C’est La Ferme Élec­tron­ique.

En 1850, la comtesse de La Panouse con­stru­it une ferme à Laval-Sur-Vologne dans les Vos­ges. La ferme sera rachetée en 1930 par son régis­seur chargé de sur­veiller la forêt pour la comtesse. Sa descen­dante Geniève Rémy en fera alors une auberge. C’est dans cette anci­enne ferme à l’his­toire riche, posée à la lisière d’une forêt, sur­plom­bant la val­lée de la Vologne que le fes­ti­val La Ferme Élec­tron­ique se déroule du 2 au 4 septembre.

Car depuis le con­fine­ment c’est l’équipe de La Faîte qui est l’heureuse pro­prié­taire du lieu. L’ob­jec­tif ? Val­oris­er le ter­ri­toire en mêlant tra­di­tion et con­tem­po­rain, cul­ture locale et inno­va­tion à tra­vers l’élab­o­ra­tion d’une ferme cul­turelle. Le tout en tra­vail­lant avec des acteurs locaux et régionaux. Ain­si ce week­end de sep­tem­bre, la Ferme Élec­tron­ique accueillera jusqu’à 400 per­son­nes pen­dant 3 jours et 2 nuits.

C’est sous le haut faîtage de la grange de la ferme que les festivalier·es danseront. Une autre scène sera située à l’ex­térieur, his­toire que les fêtard·es d’un week-end puisse prof­iter autant de la musique que de la vue parsemée de sap­ins et d’é­tangs. Et côté nour­ri­t­ure, La Faîte respecte le thème. Dans une ferme on mange prin­ci­pale­ment des pro­duits fer­miers et arti­sanaux. Un fes­ti­val comme on les aime, intimiste et surmotivé.

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par La Faîte (@lafaite_)


D’au­tant plus que La Faîte a pro­gram­mé du lourd. De la tech­no ‑beau­coup de tech­no — d’abord avec la pro­duc­trice parisi­enne Call­ing Mar­i­anne, la co-fondatrice du label Tech­no­ra­ma Records Céline Tech­no­ra­ma, RareOOOO, Moo, Cushion_FR. Il y aura même de la tech­no avec de l’ac­cordéon. Vous avez bien lu, de l’ac­cordéon sur de la tech­no et cela grâce à Grayssok­er. On s’en­v­ol­era aus­si direc­tion le futur avec l’élec­tro bizarre et avant-garde des deux frères de Grand Soleil. Mais aus­si les US, avec le set jer­sey club de Xanass. Pour les fans d’eu­ro­dance, il y aura la parisi­enne Smiss. Et puis une moitié de Grand Soleil, Car­tidge 1987, nous ensor­cellera à coups de syn­thé­tiseurs rétro-futuriste. Un b2b bass&break mar­quera le week­end celui de Béa­trice et de Car­dus, dans le sil­lage du très atten­du set du dj-producteur franco-britannique Mon­ty. Il y aura aus­si pas mal de rap avec Car­bonne, Hiba, et Ours Sam­plus x Goomar.

Bref de quoi danser jusqu’au petit matin ! Et on ne vous a même pas tout cité. Le reste de la pro­gram­ma­tion est à retrou­ver ici. Le lien de la bil­let­terie !

(Vis­ité 955 fois)