La Fraicheur, Rone et Labelle réunis sur la nouvelle compilation activiste du label InFiné

Dans un monde aus­si tor­turé que le notre, l’en­vie de danser peut vite s’é­va­por­er. Sex­isme, racisme, homo­pho­bie, trans­pho­bie : l’ac­tivisme est devenu une néces­sité. Avec cette nou­velle com­pi­la­tion, le label français InFiné allie musique et mil­i­tan­tisme. Fondé par Alexan­dre Cazac, Yan­nick Matray et Ago­ria, qui a quit­té le navire entre temps, le label opère depuis 2006. Dans l’é­clec­tisme le plus total, il a tou­jours su repér­er les artistes dif­férents et orig­in­aux, ceux qui n’ont pas peur de pren­dre des risques.

Sur cette com­pi­la­tion Music Activists #1, Rone, La Fraicheur, Léonie Per­net et Labelle font par­tie des artistes réu­nis pour présen­ter leurs plus récentes sor­ties, dont une en exclu­siv­ité. “InFiné est fier d’être aux côtés de ces artistes tal­entueux qui savent écouter le monde, lui insuf­fler human­ité, poésie et amour mais aus­si l’in­ter­pel­er” peut-on lire sur le site.

Entre musique clas­sique, mal­oya (musique tra­di­tion­nelle de la Réu­nion) et tech­no, l’en­gage­ment est le point com­mun de tous ces artistes.. Avec le marin “Floater”, l’Alle­mand Secret Of Ele­ments rap­pelle la beauté de son pre­mier album, inspiré par ses expéri­ences en tant qu’ac­tiviste pen­dant la crise des réfugiés en Méditer­ranée. Sur le tube “The Move­ments”, La Fraicheur utilise un dis­cours de la mil­i­tante améri­caine Angela Davis pour Democ­ra­cy Now pour un véri­ta­ble appel à l’in­ter­sec­tion­al­ité et à la sol­i­dar­ité.

Comme quoi danser et militer font bon ménage !

Music Activists #1 est disponible en écoute et en télécharge­ment à prix libre sur Band­camp :

(Vis­ité 1 767 fois)