La moitié du duo techno Torb et ex-assistant de Philippe Zdar est décédé

Moitié du groupe de musique élec­tron­ique Torb et assis­tant de Philippe Zdar dans son mythique stu­dio Motor­bass, l’artiste Julien Naudin est décédé ven­dre­di 17 juil­let des suites d’un can­cer des poumons qu’il com­bat­tait depuis deux ans.

Le monde de la musique élec­tron­ique française est en deuil. Après la mort de Philippe Zdar le 19 juin 2019, c’est un autre reje­ton du mythique Motor­bass Stu­dio qui s’est éteint ven­dre­di 17 juil­let. Julien Naudin se bat­tait con­tre un can­cer des poumons depuis deux ans.

Binôme de Fabi­en Cour­tois sur le pro­jet tech­no Torb, Julien Naudin a fait ses armes dans l’antre du Motor­bass Stu­dio où il fut l’as­sis­tant de feu Philippe Zdar, iconique pro­duc­teur du mou­ve­ment french touch et moitié de Cas­sius. Au gré des ren­con­tres et de sa pro­gres­sion sous l’égide de son men­tor, Julien évolue en com­pag­nie du tech­ni­cien Fabi­en Cour­tois via leurs pas­sions com­munes : la tech­no et les machines. En véri­ta­bles fer­vents du DIY, ils iront jusqu’à créer les leurs, des mod­èles de syn­thé­tiseurs analogiques situés dans la lignée d’autres machines comme la TB-303 ou la TR-808.

Ils créeront Torb, pro­jet à qua­tre mains avec un pre­mier EP en 2011, inti­t­ulé Mars Pre­mier, puis TT001 (Fatohm / Fever), croise­ment entre tech­no made in Detroit et trance ital­i­enne, gen­res qu’ils ont épluchés, et qui représen­tent leurs pre­mières claques musi­cales : « Je n’écoutais que ça. La trance ital­i­enne est com­posée d’arpèges, il y a beau­coup de finesse dans le son, dans la manière de met­tre les dis­ques. Je crois qu’au­jour­d’hui, j’essaie de repro­duire les émo­tions que cela me procu­rait : c’é­tait classe, ça me fai­sait rêver », con­fi­ait Julien aux Inrocks en 2014. Fabi­en répon­dra : « Je me sen­tais plus inspiré par tout le mou­ve­ment de Détroit. Ce sont deux influ­ences rad­i­cale­ment dif­férentes, l’in­dus­triel con­tre cette élé­gance ital­i­enne, mais on s’y retrou­ve finale­ment avec Torb. »

L’un des temps forts du pro­jet vien­dra lors d’une nuit d’avril 2015 avec Night Ses­sion, live enreg­istré au stu­dio de Zdar où les deux copains ren­dent hom­mage, coincés au milieu des câbles et des boîtes à rythmes, à leurs pre­mières free-parties. Un voy­age lunaire entre hyp­nose, bass­es puis­santes et relents acid. Mais la belle his­toire pren­dra fin quelques années plus tard. Julien Naudin gardera pour lui le pro­jet après le départ de son binôme il y a au moins deux ans, puis con­clu­ra avec l’EP Decoy Enjoy en févri­er dernier sur bOR­DEL Records (label de Scratch Mas­sive), que Sébastien Chenut (moitié de Scratch Mas­sive, juste­ment) illus­tr­era dans un mini-film de 20 min­utes, dernier pro­jet con­nu de Julien Naudin.

(Vis­ité 6 508 fois)