©Alexander Popov

La techno berlinoise : bientôt au patrimoine culturel de l’UNESCO ?

L’ONG alle­mande Rave The Plan­et s’est fixé comme objec­tif de faire inscrire la tech­no berli­noise sur la liste du pat­ri­moine cul­turel immatériel de l’UNESCO

Un pro­jet un peu fou mais qui peut faire bouger les lignes. L’ONG Rave the Plan­et, organ­isatrice de la Love Parade de Berlin prévue en 2022, s’est fixé dernière­ment pour objec­tif de faire entr­er la tech­no berli­noise au pat­ri­moine cul­turel de l’UNESCO. Pour appuy­er sa démarche, l’as­so­ci­a­tion a réal­isé un film qui sor­ti­ra courant novem­bre. On pour­ra y voir des inter­views d’Ellen Allien, Dr Motte, Dim­itri Hege­mann du Tre­sor, Alan Old­ham, Sophie Augel­lo, Daniel Boon… “Ils sou­ti­en­nent tous la demande de Rave The Plan­et auprès de l’UNESCO visant à inclure et à pro­téger la cul­ture tech­no à Berlin sur la liste du pat­ri­moine cul­turel immatériel de l’hu­man­ité”, peut-on lire dans la descrip­tion du teaser.

 

À lire également
Allemagne : les clubs sont maintenant des “lieux de culture”, et ça change tout

 

Si cette demande est accep­tée par l’UNESCO, au delà d’une recon­nais­sance comme objet cul­turel à part entière, la tech­no berli­noise pour­rait dis­pos­er de nou­veaux out­ils juridiques qui béné­ficieront à tous les acteurs du secteur. Par exem­ple, l’oblig­a­tion pour les états de préserv­er cette cul­ture, le ren­force­ment de la pro­tec­tion des lieux de spec­ta­cle, faciliter l’ou­ver­ture de nou­veaux clubs (qui ont récem­ment été recon­nus offi­cielle­ment comme des lieux de cul­ture), et l’ap­port de sub­ven­tions publiques. Affaire à suivre…

(Vis­ité 623 fois)