Crédits Photos : Nico Bustos, V. Ducard

L’Ardhis soutient les demandeurs d’asile LGBTQI avec Kiddy Smile, Eddy De Pretto et Sônge

Fiertés en exil. Depuis 20 ans, l’As­so­ci­a­tion pour la recon­nais­sance des droits des per­son­nes homo­sex­uelles et trans à l’immigration et au séjour (Ard­his) accom­pa­gne les demandeurs-euses d’asile homosexuel(le)s et/ou trans, ain­si que les cou­ples bina­tionaux. Elle aide le deman­deur dans ses démarch­es admin­is­tra­tives et juridiques, à ver­balis­er les raisons qui l’ont amenées à quit­ter son pays et lui pro­pose des activ­ités ou des cours de français. Entière­ment com­posée de bénév­oles, l’as­so­ci­a­tion organ­ise le 3 novem­bre à la Gaîté Lyrique une après-midi mil­i­tante suiv­ie d’un con­cert de sou­tien pour récolter des fonds. “Un très bel événe­ment et un grand hon­neur pour nous”, explique Thier­ry Moulin, vice-président de l’Ardhis.

Au pro­gramme de la journée ? Un forum des asso­ci­a­tions de défense des droits des étrangers et des per­son­nes LGBTQI, la pro­jec­tion d’un doc­u­men­taire sur les Gay Games cet été à Paris et la par­tic­i­pa­tion de l’équipe de foot de l’Ard­his, puis un spec­ta­cle de drag-queens mené par l’in­croy­able Veroni­ka Von Lear. Mais aus­si trois tables ron­des con­cer­nant des sujets majeurs : les exils LGBTQI, les cou­ples bina­tionaux et la poli­tique d’asile en France à l’é­gard de la com­mu­nauté. Une journée inten­sé­ment engagée, ponc­tuée par une soirée de con­certs avec des artistes “qui cor­re­spon­dent à ce qu’é­coutent nos deman­deurs d’asile, et qui sou­ti­en­nent et défend­ent nos valeurs”, pour­suit Thier­ry Moulin. Tout com­mencera dès 19h30 avec une douce lec­ture musi­cale par Mélis­sa Laveaux et Rebec­ca Chail­lon. Suiv­ront Sônge et son r’n’b élec­tron­ique, les mots qui cog­nent d’Eddy De Pret­to… Et enfin deux DJ sets avec le très engagé prince du vogu­ing Kid­dy Smile et l’én­ergie excen­trique de 10Lec6 entre house, funk et afro-punk.

Une journée rassem­bleuse pour ouvrir les con­sciences. “Aujour­d’hui on par­le beau­coup d’ex­il et d’asile, mais trop peu de la réal­ité que vivent les deman­deurs d’asile, con­cède Thier­ry Moulin. Cet événe­ment est une vit­rine, un moyen d’ex­pli­quer et de mon­tr­er ce que vivent aujour­d’hui les per­son­nes LGBTQI qui fuient leur pays pour venir en France, com­ment elles sont accueil­lies.” Alors on se donne rendez-vous le 3 novem­bre à la Gaîté Lyrique pour soutenir la cause néces­saire défendue par l’Ardhis.

Toutes les infos sur la page Face­book de l’événement

(Vis­ité 824 fois)