Skip to main content
© Judith Du Pasquier
14 mars 2022

L’association Techno+ célèbre ses 25 ans avec un documentaire

par Antoine Gailhanou

Depuis 1995, l’association Techno+ est présente dans les fêtes et soirées techno pour réduire les risques, et défendre cette communauté. Pour revenir sur cette histoire et son action, un documentaire est en cours de réalisation, accompagné d’un financement participatif.

C’est un fait : faire la fête présente des risques. Ce constat a mené à la création en 1995 de l’association Techno+. Ses bénévoles sont ainsi présents dans les free parties, Teknivals et soirées techno pour accompagner fêtards et organisateurs afin de réduire justement ces risques. L’action la plus visible de l’association concerne les drogues, à travers une sensibilisation aux effets et risques de chacune d’entre elles, afin d’amener à un choix éclairé du consommateur. Cela passe par une présence sur place, dans des espaces de chill-out, des flyers et une documentation disponible sur leur site. Car, pour le meilleur et pour le pire, la drogue reste bien indissociable de la techno et des free parties, comme le rappelait le numéro 142 de Tsugi.

Mais leur action aborde aussi la sexualité (ce qui inclut l’accompagnement de victimes de viol ou agression sexuelle), une formation des organisateurs, l’envoi de matériel, ainsi qu’une dimension politique forte. L’association milite en effet pour l’épanouissement de la culture techno, et lutte contre la répression des fêtes ou la pénalisation des drogues. 

À lire également
Récit : la free-party du nouvel an racontée par ceux qui l’ont vécue
💊 Les chansons antidrogue valent-elles les chansons prodrogue ?

Pour revenir sur cette longue histoire, qui est aussi celle de la free party, Techno+ travaille à la création d’un documentaire. Nommé “Un Pied Chéper, Un Pied Sur Terre”, du nom d’un slogan officieux de l’association, il est réalisé par Judith Du Pasquier, documentariste notamment pour Arte. Après un tournage étalé entre 2018 et 2021, le film est actuellement en phase de post-production, pour une sortie espérée avant la fin de l’été. Un financement participatif est en cours pour accompagner cette dernière étape.

La bande-annonce du documentaire balaye ses thématiques et intervenants, de l’usage des drogues à la dimension politique, et la répression. On y retrouve ainsi de nombreux membres de Techno+, passés et présents, dont le fondateur Thierry Charlois, l’actuelle présidente Ombline Pimond ou l’administratrice Charlotte Raffi. Mais également des acteurs extérieurs, comme Ben Lagren, organisateur de free parties, ou Frédéric Hocquard, l’adjoint à la vie nocturne de la mairie de Paris. Pour ne rien oublier de cette belle aventure.

Le financement participatif du documentaire de Techno+ est à retrouver sur HelloAsso.

Visited 80 times, 1 visit(s) today