Skip to main content
15 juin 2023

🎙 Le 21 juin, Tsugi Radio fĂȘte toute la musique entre talks et DJ-sets

par Antoine Dabrowski

Le 21 juin 2023, Tsugi Radio vous invite Ă  fĂȘter la musique Ă  sa maniĂšre. PrĂ©parez vous Ă  assister Ă  un grand format entre DJ-sets et table-ronde avec des chercheuses et chercheurs spĂ©cialistes de la musique puis DJ-sets des rĂ©sidents.

Le 21 juin chez Tsugi Radio on parle de musique et ensuite on danse dessus ! Dispositif exceptionnel sur notre webradio pour cette fĂȘte de la musique 2023. Rendez-vous d’abord Ă  l’École des Hautes Études en Sciences Sociales Ă  partir de 14h30, en direct et en public, pour une table ronde inĂ©dite avec une artiste, La FĂ©line, chanteuse mais aussi docteure en philosophie et autrice de Dialectique de la Pop (La DĂ©couverte, 2018), premier ouvrage philosophique Ă  s’intĂ©resser aux musiques actuelles sans les rabaisser au rang de divertissement. La FĂ©line Ă©changera avec des chercheurs et des chercheuses de la prestigieuse Ă©cole fondĂ©e en 1975 qui est aujourd’hui un des principaux pĂŽles europĂ©ens en matiĂšre de sciences humaines et sociales.

 

La FĂ©line @ La Lucination @ Nicolas Despis

 

 

Romain Huret © Raphaël de Bengy

Romain Huret, PrĂ©sident de l’EHESS, nous dĂ©taille les liens entre sciences sociales et musique : « Les musiques font partie de notre environnement quotidien et les sciences sociales ont beaucoup travaillĂ© sur la place du son dans nos vies. Un champ de recherche lui est mĂȘme consacrĂ© : les « sound studies ». D’autres chercheuses et chercheurs s’intĂ©ressent aux conditions sociales de la production musicale. Dans la lignĂ©e des travaux pionniers du grand sociologue Howard Becker sur les musiciens de jazz, beaucoup ont rĂ©flĂ©chi Ă  l’ancrage social et professionnel de la musique. La crise de la COVID-19 a rĂ©vĂ©lĂ© ce que Becker avait bien perçu : la musique est une profession comme les autres, et sans public et sans financement, le plaisir crĂ©ateur peut tourner au cauchemar. Les sciences sociales peuvent donc aider Ă  mieux comprendre tous ces enjeux permettant ainsi de donner leur juste valeur aux musiques actuelles. Il convient d’ajouter que les jeunes musiciennes et musiciens sont trĂšs ancrĂ©s dans des problĂ©matiques de sciences sociales autour du genre, des hiĂ©rarchies musicales ou des questions identitaires. AprĂšs ces annĂ©es d’enfermement provoquĂ© par la crise sanitaire, nous avons toutes et tous besoin de nous retrouver. Je crois beaucoup au renouveau des liens entre sciences sociales et musique, et je suis persuadĂ© que l’EHESS jouera un rĂŽle essentiel dans ce renouveau. Venons donc nombreux Ă  cette porte ouverte aux musiques et aux sciences sociales ! » 

 

 

 

Autour du micro retrouvez :

Garance Bressaud, doctorante qui s’intĂ©resse Ă  l’expression de soi dans le rap amateur,

Manuel Bocquier, doctorant qui lui travaille sur l’anthropologie historique et sociale des musiques rurales aux États-Unis,

Tristan Le Bras, doctorant, toujours aux États-Unis, qui a scrutĂ© le rĂŽle des disc-jockeys dans les reconfigurations politiques du Sud du pays,

Marc Chemillier, directeur d’Ă©tudes qui croise informatique musicale et ethnomusicologie,

– Francesca Tedesco, Ă©tudiante en Master qui travaille sur la musique techno et le phĂ©nomĂšne des rave-parties.

Six regards croisĂ©s parce que si la musique est une industrie, c’est aussi un formidable vecteur des soubresauts qui traversent notre sociĂ©tĂ©.

 

Place Ă  la fĂȘte

Pour la partie nuit, Romy’s Music organise des block parties dans une vingtaine de lieux parisiens en association avec Super Bock. Tsugi Radio sera prĂ©sente pour un direct dans l’un de ces lieux. Alors Ă  partir de 20h jusqu’Ă  2h du matin, rendez-vous au Pub BarbĂšs de la Brasserie BarbĂšs pour fĂȘter puis danser la musique avec les lives du groupe MĂ©tĂ©o Mirage et de ChĂ©ri et des DJ-sets assurĂ©s par quelques-uns des rĂ©sidents de Tsugi Radio : Mo Laudi, Nightchou et Loki Starfish (Bragi Pufferfish). Et c’est entrĂ©e libre ! Une soirĂ©e Ă  suivre Ă©galement en intĂ©gralitĂ© sur tsugiradio.fr.

 

Visited 78 times, 1 visit(s) today